photo

Des militants pro-démocratie arrêtés et maltraités à Goma

Onze militants du mouvement Lucha RDCongo ont été arrêtés, mardi matin à Goma. Une arrestation symptomatique de la crispation actuelle du pouvoir en place vis-à-vis des mouvements contestataires, deux jours après l’interpellation d’autres activistes pro-démocratie à Kinshasa. Lire la suite…

Contributeurs

Pas de soins médicaux pour les journalistes iraniens emprisonnés


Le journaliste Masoud Bastani est emprisonné en Iran depuis six ans. Très malade, il a été autorisé à se rendre à l’hôpital pour des examens. Les autorités iraniennes l’ont pourtant renvoyé en prison dix jours plus tard. Son cas, loin d’être isolé, met en lumière les méthodes employées contre les prisonniers politiques en Iran. Lire la suite…
Contributeurs

Un poulailler transformé en ciné-club pour lutter contre l'extrémisme


Un ciné-club dans un poulailler avec des bottes de foin en guise de sièges et un atelier d’arts plastiques au milieu d’un champ de cactus : bienvenue au centre culturel de Semmama, un lieu atypique crée par un artiste tunisien pour apporter la culture dans les régions sinistrées et isolées. Lire la suite...
Contributeurs

Scène de panique à Ferguson : "Les manifestants criaient : 'Ce n’est pas nous !'"


La ville de Ferguson au Missouri, déjà par le passé théâtre de violences policières, a connu un nouveau drame, mercredi 11 mars. Deux policiers ont été blessés par des tirs à la provenance indéterminée, en marge d’une manifestation. Notre Observatrice décrit une atmosphère délétère avant et après l’incident. Lire la suite...
Contributeurs

Mystère autour d'un photomontage raté de Paul Biya


Une image du président camerounais, Paul Biya, rendant hommage à des soldats camerounais décédés en Centrafrique et dans le nord du Cameroun, a été postée lundi sur le site de la présidence. Les internautes ont rapidement démasqué le grossier photomontage, le président n'étant même pas dans le pays durant la cérémonie. Un raté interne pour certains, un hacking selon le ministre de la Communication. Lire la suite...
Contributeurs

Attentat à Gao : la foule a-t-elle lynché des innocents ?


Quelques heures après l’attentat qui a fait cinq morts samedi matin à Bamako, deux adolescents arabes ont été lynchés, brûlés et dépecés à Gao par une foule qui les accusait d’avoir jeté une grenade sur un poste de police. Une scène particulièrement barbare, d’autant plus que de sérieux doutes existent quant à la culpabilité des deux hommes qui ont été massacrés. Lire la suite…


Fermer