Tunisie

Tunisiens et Libyens : après la solidarité, le désamour ?

 
Samedi 3 décembre, en plein centre-ville de Tunis, une foule en colère s’est réunie devant l'un des plus grands hôtels de la capitale pour scander des slogans anti-libyens. Un mois et demi après la mort de Mouammar Kadhafi, célébrée par les Libyens venus se réfugier en Tunisie pendant la guerre, la cohabitation entre les deux communautés est moins évidente. Lire la suite…
Contributeurs

Sit-in devant l’Assemblée constituante à Tunis :"La polémique autour du niqab a noyé les véritables revendications"

 
Depuis mercredi, différents groupes de manifestants, aux motivations diverses, ont organisé un sit-in devant le siège de l’Assemblée constituante au Bardo, à Tunis. Mais aujourd’hui, certains protestataires s’inquiètent qu’un incident autour d’une jeune étudiante portant le niqab ne monopolise le débat. Lire la suite…
Contributeurs

#trollingobama et #trollingSarkozy : l'humour tunisien au secours des "indignés" du monde entier

 
Depuis quelques jours, les internautes tunisiens ont un nouveau passe-temps : "troller" les pages Facebook des grands de ce monde, comme par exemple les présidents Obama et Sarkozy. Lire la suite...

Contributeurs

Des militants de l’ex-RCD sont-ils derrière la flambée de violence à Sidi Bouzid ?

Photo publiée avec l'autorisation de sbzone.net
 
Le soir même de l’annonce des résultats officiels des élections, Sidi Bouzid, le berceau de la Révolution tunisienne, était secoué par de violentes manifestations. Des centaines de personnes mécontentes de l’invalidation de la liste populiste "Pétition populaire", menée par Hechmi Hamdi et arrivée en tête à Sidi Bouzid, ont saccagé le local d’un parti rival ainsi que le siège de la municipalité. Décryptage par nos Observateurs sur place. Lire la suite…
 
 

À deux semaines des élections tunisiennes, comment contrer la menace intégriste ?

 
Des attaques conduites par des groupes islamistes extrémistes ont conduit à des affrontements violents avec les forces de l’ordre ce week-end. En réaction, le pouvoir a procédé à des arrestations parfois arbitraires. Nos Observateurs s’interrogent sur la meilleure façon de lutter contre la menace intégriste, sans pour autant mettre en péril l’État de droit qui se construit en Tunisie. Lire la suite…

Neuf mois après la révolution, le mouvement des jeunes chômeurs diplômés ne faiblit pas en Tunisie

 
Le chômage des jeunes a été le terreau sur lequel s’est développé la révolution tunisienne. Neuf mois après le départ de Ben Ali, une partie de la jeunesse se sent toujours marginalisée et les manifestations de diplômés chômeurs continuent. Nous avons recueilli les doléances de l'un de ces jeunes insatisfaits, que nous avons transmises à un responsable du ministère de l’Emploi. Lire la suite…
Contributeurs

"Botzarileaks": des organismes publics français ont versé des subventions au parti de Ben Ali

 
Les archives du 36, Rue Botzaris, que FRANCE 24 a pu consulter en exclusivité, révèlent que la cellule française du RCD, le parti de l’ancien président tunisien Ben Ali, se cachait derrière une association prête-nom pour bénéficier d’aides de la part d’organismes publics de la région PACA. Lire la suite...
Contributeurs

"Botzarileaks": les archives du RCD à Paris révèlent les malversations du parti de Ben Ali

Des documents récupérés par FRANCE 24 dévoilent les fraudes électorales, emplois fictifs et autres malversations organisées par le parti au pouvoir en Tunisie avant la révolution. Lire la suite...

Contributeurs

La contrebande vers la Libye assèche les pompes à essence dans l’Est algérien

 
L’un de nos Observateurs nous fait parvenir les images d’immenses files d’attente devant une station-service dans l’est algérien. Il nous explique que sa région est à cour d’essence - un comble dans un grand pays exportateur de pétrole - car tout le carburant est exporté illégalement vers la Libye. Lire la suite…
Contributeurs

Manifestation à Tunis : "Un gouvernement qui manipule la justice pourrait falsifier les élections"

 
Des manifestants ont défilé lundi matin dans les rues de Tunis pour sommer le gouvernement de transition de rompre définitivement avec le régime du président déchu Zine el-Abidine Ben Ali. Ils dénonçaient notamment une justice aux ordres qui laisse filer les cadres corrompus de l’ancien régime. Lire la suite…
Contributeurs


Fermer