Syrie

Témoignage d'un habitant de Homs : "Les États-Unis préfèrent une Syrie faible pour qu’elle ne soit plus une menace pour Israël"

 
Nos observateurs en Syrie ne croient plus à une intervention des grandes puissances occidentales pour faire cesser les massacres. Certains d’entre eux vont même plus loin, affirmant que les États-Unis n’ont en réalité pas intérêt à voir aboutir leur révolution et qu’ils attendent davantage l’aide de Moscou que de Washington. Lire la suite... 
 
Contributeurs

Raid policier sur l’université d’Alep : "Ils nous poursuivaient dans les couloirs en nous tirant dessus"

 
Dans la nuit de mercredi à jeudi, les forces de sécurité syriennes ont lancé un raid sur l’université d’Alep, où des centaines d’étudiants manifestaient contre le régime de Bachar al-Assad. Très vite, l’intervention s’est transformée en une terrifiante chasse à l’homme. Notre Observateur est parvenu à prendre la fuite après avoir vu des jeunes sauter par la fenêtre pour éviter les tirs. Lire son témoignage…
Contributeurs

Les observateurs de l’ONU redonnent de l’espoir aux habitants de Homs

Le cessez-le-feu qui devait entrer en vigueur le 12 avril à l’initiative de l’ONU n’a pas été respecté par l’armée syrienne. La deuxième étape du plan onusien de sortie de crise, basée sur l’envoi d’observateurs sur le terrain, pouvait donc sembler vaine. L’un de nos contacts à Homs constate, au contraire, que l’arrivée des émissaires onusiens a provoqué l’arrêt des bombardements dans sa ville. Lire la suite…

Contributeurs

L’armée syrienne dresse un mur de séparation à Baba Amr

 
Les habitants du quartier rebelle de Baba Amr, à Homs, en Syrie, croyaient avoir tout connu de la répression : le couvre-feu, le pilonnage incessant, les snipers… Mais l’armée régulière, déterminée à en finir avec l’opposition, vient d’instaurer un nouveau moyen d’isoler davantage le quartier le plus contestataire de la ville : un mur de séparation. Lire la suite…
Contributeurs

Un Observateur décrypte la stratégie des snipers syriens

 
Depuis le début de la contestation en mars 2011, nos Observateurs dans les villes rebelles de Syrie rapportent la présence systématique de snipers, des tireurs d’élite qui ne font jamais taire leur arme, même pendant le cessez-le-feu. Où se positionnent-ils ? Comment sont-ils repérés et évités par les habitants ? Que peut l’armée syrienne libre contre eux ? Un de nos Observateurs, originaire de Zabadani, au sud-ouest de la Syrie, donne quelques éléments de réponse…
Contributeurs

Aux bombes de l’armée, des Syriens répondent par des bombes de peinture

 
Que ce soit en Tunisie ou en Egypte, depuis le début du printemps arabe, les graffitis ont permis aux jeunes révolutionnaires d’exprimer pacifiquement le rejet du pouvoir en place. Et désormais, ce sont les jeunes Syriens qui prennent le relais, avec beaucoup d’ingéniosité et parfois au péril de leur vie. Lire la suite…

Liveblogging Syrie

 
 
Hier à 06h00 (heure locale) est entré en vigueur un cessez-le-feu en Syrie. Les opposants ont tout de même appelé à de grandes manifestations dans tout le pays à l'occasion d'une journée qu'ils ont baptisée "vendredi de la révolution pour tous les Syriens". Accéder au liveblogging...
 
Contributeurs

Cessez-le-feu en Syrie : les chars à l’arrêt mais les snipers toujours aux aguets

 
Après avoir tergiversé sur l’application du plan de Kofi Annan, les autorités syriennes se sont résolues à mettre en œuvre un cessez-le-feu dans les villes que l’armée bombardait sans relâche depuis plusieurs mois. Sur le terrain, nos Observateurs ont remarqué une trêve dans les bombardements, mais les snipers continuent de tirer. Lire la suite…
 
 
Contributeurs


Fermer