Syrie

Le ras-le-bol des employés municipaux des zones rebelles d'Alep


Une grogne sociale a éclaté dans les zones tenues par l’opposition syrienne à Alep. Des dizaines de travailleurs ont organisé plusieurs rassemblements ces derniers jours pour protester, auprès du gouvernement provisoire, contre les retards dans le versement de leurs salaires. Lire la suite...

Les "casques blancs", ces Syriens qui défient la guerre pour sauver des vies


En Syrie, ils sont connus sous le nom de Défense civile syrienne. Ailleurs, on les appelle les "casques blancs", couleur de la protection qu’ils portent sur la tête pendant leurs opérations de secours. Depuis près de deux ans, ils interviennent sans relâche nuit et jour pour sauver des vies dans les zones soumises aux bombardements du régime syrien. Témoignage…
Contributeurs

La vidéo de l’enfant syrien sauvant une fillette est une fiction


Sous le titre "Jeune héros syrien secourant une petite fille", la vidéo montrant un enfant portant secours à une fillette sous le feu des snipers avait enflammé les réseaux sociaux la semaine dernière. Problème : c’était une fiction, tournée par un réalisateur norvégien, qui avait volontairement laissé planer le doute sur la nature de son film. Lire la suite …
Contributeurs

Les femmes esclaves, victimes invisibles de l’organisation de l’EI


Des femmes yazidies sont bien réduites en esclavage par l’organisation de l’État islamique. Après des mois de rumeurs, c’est l’organisation elle-même qui l’a confirmé via son magazine en ligne Dabiq. En revanche, toutes les images de ces femmes esclaves qui circulent sur les réseaux sont fausses. Car si les jihadistes parlent d’elles, ils ne les montrent jamais. Lire la suite…
Contributeurs

"Foodporn" pour les combattants de l'EI, soupe populaire pour les autres

Confrontés à une flambée des prix depuis le début des frappes de la coalition, les habitants de la ville syrienne de Raqqa ont de plus en plus de mal à joindre les deux bouts et la soupe populaire locale tourne à plein régime. Pendant ce temps, les jihadistes qui continuent de contrôler la zone postent les photos de leur ripaille sur les réseaux. Lire la suite ...

Contributeurs

Quand les jihadistes de l’EI narguent l’armée turque à la frontière


La vidéo de combattants de l’organisation État islamique échangeant avec des soldats turcs près de Kobane a été diffusée récemment sur les réseaux sociaux. Des images qui ont suscité la colère des activistes kurdes qui y voit la preuve d’une collusion entre les forces armées turques et le groupe jihadiste. Mais la scène semble davantage être le résultat d’une provocation de la part de combattants de l’EI. Décryptage …
Contributeurs

À Raqqa, ils osent les tags anti-EI au péril de leur vie


Malgré les frappes des forces de la coalition, la ville de Raqqa, dans l’est de la Syrie, est toujours aux mains de l’organisation de l’État islamique (EI). Des milliers de civils ont fui la ville, mais un groupe d’activistes resté sur place continue de dénoncer les exactions des jihadistes. Récemment, ils ont inscrit des tags anti-EI sur les murs de la ville, un acte qui peut leur coûter la vie. Lire la suite...
Contributeurs

Des prêtres sauvent des manuscrits anciens des mains de l’EI

Cet été, alors que les combattants de l’organisation de l’État islamique (EI) progressaient en Irak, des prêtres dominicains installés dans la région depuis des décennies sont entrés dans une véritable course contre la montre. Objectif : sauver les précieux manuscrits orientaux qu’ils rassemblent depuis des dizaines d'années à rassembler. Lire la suite ...

Contributeurs

Sur le front de Kobané, le témoignage poignant d’un médecin kurde


Près d’un mois après le début de l’offensive de l’organisation de l’État islamique sur Kobané, les combats continuent entre les milices kurdes et le groupe jihadiste qui tente de s’emparer de la ville. Notre Observateur, médecin kurde dans l’unique hôpital de campagne de la ville, soigne comme il peut les civils et les combattants, à quelques encablures du front. Il a accepté de témoigner…
Contributeurs

Pourquoi la Turquie détient-elle des Kurdes de Kobané ?


Depuis plus d’une semaine, les autorités turques retiennent des dizaines de Kurdes qui ont fui la ville syrienne de Kobané, théâtre de violents affrontements entre les jihadistes de l’organisation de l’État islamique et les combattants kurdes. Ils sont soupçonnés d’être liés au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) qu'Ankara considère comme un mouvement terroriste. Notre Observateur dénonce le flou entourant cette détention. Lire la suite...
Contributeurs


Fermer