Sénégal

Manifestation à Dakar : "Les jeunes traitent les leaders du M23 de ‘poltrons’ parce qu’ils ont stoppé la marche"

 
La campagne électorale pour l’élection présidentielle sénégalaise est officiellement lancée depuis dimanche. Le Mouvement du 23 juin, qui regroupe opposition politique et société civile, a organisé une nouvelle marche mardi après-midi dans le centre de Dakar pour protester contre la candidature d’Abdoulaye Wade à l'élection présidentielle. Mais la décision de certains candidats en campagne d'abdiquer devant les barrages policiers semble avoir déçu les manifestants.  Voir les images et lire les témoignages de nos Observateurs
 

La fronde estudiantine parviendra-t-elle à faire "dégager" Wade ?

La mort d’un jeune Sénégalais lors d’une manifestation de l’opposition a déclenché la fureur des étudiants de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD), le grand campus universitaire de la capitale. Ce nouveau front anti-Wade pèsera-t-il sur l’élection présidentielle du 26 février ? Notre Observateur est sceptique.

 

Contributeurs

Nuit de violences à Dakar : le récit en images amateur

 
Mardi après-midi, des centaines de Sénégalais se sont rassemblés place de l’Obélisque, à Dakar, pour protester contre la candidature d’Abdoulaye Wade à l'élection présidentielle. Un rassemblement qui s’est transformé en affrontements au cours de la soirée, faisant un mort parmi les manifestants. Notre Observateur, qui a filmé les violences, revient sur cette soirée. Lire la suite…
Contributeurs

Scènes de panique au nord du Sénégal : "Je n’ai jamais vu autant de peur et de tensions à Podor"

 
Une manifestation organisée à Podor, dans le nord du pays, a dégénéré en violentes échauffourées entre les gendarmes et les partisans du Mouvement du 23-Juin (M23) ce lundi 30 janvier. Deux personnes ont été tuées dans les altercations, un collégien et une femme âgée d’une soixantaine d’années. Sept autres ont été blessées. Notre Observatrice, sortie en ville pour faire son marché, s’est retrouvée au cœur des affrontements avant de réussir à s’échapper. Lire son témoignage…
 
Contributeurs

Le Sénégal peut-il se passer d’Abdoulaye Wade ?

 
La validation par le Conseil constitutionnel sénégalais de la candidature du président Aboulaye Wade a enflammé les rues de Dakar dans la nuit de vendredi à samedi. Après de violentes altercations entre les jeunes et les forces de l'ordre, qui ont fait un mort et plusieurs blessés, l'opposition a appelé à la "résistance" jusqu'à l'élection présidentielle du 26 février. Alors que le retour au calme est précaire dans le pays, nos Observateurs s’expriment sur le bilan du chef de l’État et la crédibilité de l’opposition. Lire la suite…
 

Youssou NDour peut-il peser sur la présidentielle sénégalaise?

Photo par Henryk Kotowski postée sur Wikipedia
 
La star de la chanson Youssou NDour devrait annoncer en fin de journée s’il se lance dans la course à la présidentielle sénégalaise de février 2012. Mais a-t-il vraiment l’oreille de ses compatriotes ? Lire la suite et donnez votre avis...
 
 
Contributeurs

Menace contre la loi et la paix au Sénégal

Non édité

Ce document n’a pas été édité par la rédaction de France 24.

Palais de justice de Dakar.Photo prise par Guejopaalgane le 26 juiller 2011 lors de l'interrogatoire du rappeur Thiat du mouvement Y'EN A MARRE.Même lieu où Malick Noël Seck est interrogé par la Divisions des investigations criminelles (DIC),le mercredi 12 octobre 2011.

 

Contributeurs

Dakar s’embrase à nouveau, mais cette fois, c'est à cause des coupures de courant

 
De nouvelles manifestations ont dégénéré hier soir à Dakar et dans sa banlieue. Les Dakarois, en colère contre les coupures d'électricité à répétition, ont installé des barrages dans plusieurs quartiers de la ville, brûlé des pneus et mis à sac des bâtiments publics. Lire la suite ...

Contributeurs

Au Sénégal, "Y’en a marre", et pas seulement du "ticket présidentiel"

À l’appel de l’opposition, des milliers de personnes sont descendues dans les rues de la capitale sénégalaise pour dire non au projet de réforme du code électoral dit du "ticket présidentiel", voulu par le président Abdoulaye Wade. Ses détracteurs reprochent à ce dernier, entre autres, de vouloir installer son fils au pouvoir. Nos Observateurs, qui ont assisté à la manifestation, expliquent pourquoi "y’en a marre"...

Frustration et joie dans la république au jour de l’indépendance

Non édité

Ce document n’a pas été édité par la rédaction de France 24.

photo prise par Guejopaal gnane, le 04 avril 2011 jour de la commémoration de l'indépendance du Sénégal à la Place de l'Indépendance

 

Contributeurs


Fermer