rébellion

Les séparatistes pro-russes musclent leur propagande avec des vidéos choc


Alors que les combats ont regagné en intensité dans l’est de l’Ukraine, des séparatistes prorusses repoussent les limites de la vidéo propagande. Sur ces images, des soldats ukrainiens faits prisonniers sont mis à genoux par un commandant rebelle qui les contraint à mâcher leurs insignes de l’armée ukrainienne. Des mises en scènes violentes, enregistrées par les caméras de télévisions russes et qui marquent un tournant dans la propagande séparatiste. Lire la suite…

Sur le front ukrainien, des médecins sans salaires et sans matériel


Dans l’est de l’Ukraine, personne ne semble être épargné par le conflit qui déchire la région depuis près d’un an. Le 19 janvier dernier, c’est l’hôpital de Donetsk qui était touché par un tir d’obus. Un nouveau coup porté au système médical dans les zones tenues par les rebelles, où les docteurs travaillent au milieu des combats avec le minimum. Lire la suite…
Contributeurs

Qui commet les massacres à répétition au Nord-Kivu ?


Plus de 100 personnes ont été tuées jeudi 20 novembre dans les villages de Masulukwede, Tepiomba et Vemba, à une trentaine de kilomètres de Beni, dans le nord-est de la République démocratique du Congo. Les auteurs de ces attaques n’ont pas encore été formellement identifiés. Si les soupçons portent essentiellement sur les rebelles ougandais ADF-Nalu, certains évoquent aussi des complicités locales. Lire la suite...

Nord-Kivu : un homme, accusé d’être un rebelle, lynché par la foule


Soupçonné d’appartenir à un groupe rebelle armé, un homme a été lapidé par des habitants de Beni, dans le Nord-Kivu, en RD Congo, avant d’être brûlé vif, vendredi 31 octobre. Un événement d’une rare violence dans une ville en proie à des incursions rebelles meurtrières. Lire la suite…

Des rebelles FDLR déposent les armes au Kivu : reddition ou communication  ?

 
Depuis la fin des années 2000, les rebelles des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) terrorisent les populations du Nord-Kivu. Mais le mouvement, qui se trouve dans le viseur de la communauté internationale et de l’armée congolaise, semble s’essouffler. Une centaine de rebelles ont choisi de déposer les armes dans la région de Walikale, dans l’est du Congo. Un début de reddition qui peine toutefois à convaincre. Lire la suite …
Contributeurs

Le théâtre pour réinsérer les anciens esclaves de Joseph Kony

Les combattants de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), la rébellion sanguinaire de l'Ougandais Joseph Kony, ne sont plus qu'une poignée en RD Congo. Une partie des enfants et des femmes qui avaient été kidnappés pour servir d’esclaves ou de soldats sont aujourd’hui de retour dans leur village. Mais ils sont rejetés par leur communauté. Lire la suite...

Contributeurs

Exactions de l’armée congolaise sur des cadavres de rebelles près de Goma

De violents combats font rage depuis dimanche entre l’armée congolaise et le mouvement rebelle du M23, non loin de Goma, au nord de la République démocratique du Congo. Une série de photos prises mardi montre que des sévices ont été commis sur des cadavres par les soldats congolais. Lire la suite…

Contributeurs

Le M23 fanfaronne dans un village fantôme du Nord-Kivu

 
Il y a une semaine, le petit village de cultivateurs de Mutaho était au cœur de l’actualité après que des affrontements entre la rébellion du M23 et l’armée congolaise y ont éclaté. Désormais maîtres d'une partie de la zone,  les rebelles ont invité des journalistes à venir constater leur nouvelle position, un village fantôme d’où tous les civils ont fui. Notre Observateur était sur place...
 
Contributeurs

Nos Observateurs syriens : "Le général Tlass ne peut pas diriger l’opposition, il a du sang sur les mains"

 
Seize mois après le début de la révolte en Syrie, l’un des piliers du régime, le général Manaf Tlass, a fait défection. Selon certains leaders de l’opposition, cet ami d’enfance de Bachar al-Assad a joué un rôle de premier plan pour guider le mouvement de répression. Nos observateurs à Homs, ville d’où est originaire le général, considèrent eux que Manaf Tlass doit d’abord répondre du sang qu’il a sur les mains. Lire la suite...
Contributeurs

Une milice libyenne enferme ses prisonniers noirs dans une cage de zoo

 
Des prisonniers noirs, poings liés, placés dans la cage d’un zoo. Dans leur bouche, des bouts de tissus verts que des hommes en colère leur ordonnent d’avaler. Ces images choquantes ont été tournées dans le zoo de Misrata, en Libye. Une vidéo qui pointe, encore une fois, les dérives des milices anti-Kadhafi qui contrôlent aujourd’hui en grande partie le pays. Lire la suite…
Contributeurs


Fermer