musique

Bousculade meurtrière sur une plage de Conakry, nos Obs témoignent


Ils étaient venus assister à un concert pour fêter la fin du ramadan, mais la fête a tourné au cauchemar. Sur une plage de Conakry, au moins 33 personnes sont mortes et plusieurs dizaines ont été blessées dans une gigantesque bousculade. Nos Observateurs nous ont fait parvenir des images et dénoncent de graves dysfonctionnements de la part des organisateurs. Lire la suite…

D’Abidjan à Kiev, le clip "Happy" fait danser le monde

 
Est-il encore la peine de présenter Pharrell Williams, auteur-compositeur-interprète new-yorkais qui fait danser le monde entier ? De la Côte d’Ivoire à la place Maïdan en Ukraine, en passant par la Jamaïque, des milliers de personnes se sont laissées entraîner par la fièvre de son dernier titre "Happy" en créant leur version du clip. Voici notre sélection…
Contributeurs

Des Rwandaises battent le rythme de la réconciliation dans les Grands Lacs

 
La musique adoucit les mœurs… et rapproche les peuples. C’est en somme l’idée qui préside à la troupe de percussionnistes rwandaises Ingoma Nshya, un groupe qui défie les idées reçues. Composée uniquement de femmes alors que cette discipline est traditionnellement réservée aux hommes, elle réunit aussi des Tutsies et des Hutues. Leur musique véhicule une image de réconciliation dans un pays encore marqué par le génocide, mais également dans la région meurtrie du Kivu en RDC, où elles viennent de se produire. Lire la suite…

Paradise, rappeuse afghane: "Les menaces ne m'arrêteront pas"

"Je voulais courir et ils m’ont frappée par derrière ; je voulais penser et ils m’ont frappée sur la tête ; ils m'ont brûlé le visage au nom de l’islam, coupé le nez par vengeance ; jeté de l’acide sur le corps et les mains ; ils m’ont vendue seulement parce que je suis une femme". Ces paroles sont celles du groupe 143, un duo dont la chanteuse, Paradise Sorouri, est la première rappeuse afghane. Lire la suite…

Contributeurs

"Houmani": un rap sur la pauvreté se transforme en phénomène de société

 
En Tunisie, on l’entend à la radio, dans les bars, sur la plage. Sur YouTube, "Houmani" a été vue plus de 3,4 millions de fois. En quelques semaines, cette chanson, dont le clip a été réalisé pour 250 dinars (environ 110 euros), est devenue un tube...et même plus : un phénomène de société. Notre Observateur nous décrypte les raisons d’un tel succès. Lire la suite…
Contributeurs

Annulation de concerts en Iran, après une campagne "anti-débauche"

 
Obtenir l’autorisation d’organiser un concert en Iran relève du parcours du combattant. Et même une fois le sésame en poche, le spectacle peut être interdit à la toute dernière minute. C’est ce qui s’est passé à Abadan au sud-ouest du pays, après une fronde menée par des religieux rigoristes. Lire la suite...
Contributeurs

En Iran, toutes les excuses sont bonnes pour danser le hip-hop malgré l’interdiction

 
À quelques exceptions près, les danses sont interdites en Iran. Tout comme de nombreux styles musicaux et, a fortiori, le hip-hop, né aux États-Unis. Malgré cela, danser sur du hip-hop est devenu un passe-temps très populaire chez les jeunes Iraniens qui maquillent leur passion en l’appelant "mouvement coordonné". Lire la suite...
Contributeurs

Concerto sur tank israélien

 
Selon l’Ancien Testament, un temps de paix universelle viendra où les hommes "forgeront de leurs épées des socs de charrue et de leurs lances des faux". Dror Gomel, soldat de réserve israélien, s’est approprié cette prédiction en transformant un char en instrument de percussion. Lire la suite…
 
Contributeurs

Une danseuse du ventre libanaise fait polémique en se produisant avec un groupe de métal israélien

 
Voir un groupe de "heavy metal" et une danseuse du ventre sur une même scène de concert est plutôt surprenant. Si le groupe vient d’Israël et la danseuse du Liban, le spectacle est encore plus sulfureux. Alors quand les artistes brandissent côte à côte les drapeaux de leur pays respectif, tous les ingrédients sont réunis pour créer la controverse. Lire la suite...
 
 


Fermer