Mexique

La revanche des mutilés honduriens du "train de la mort"

Chaque année au Mexique, des migrants chutent du "train de la mort" à bord duquel ils voyagent pour tenter de rejoindre illégalement les États-Unis, et sont grièvement blessés. Après avoir été amputés, plusieurs d’entre eux ont décidé de se mobiliser, pour éviter que d’autres migrants ne connaissent le même sort. Lire la suite…

Contributeurs

VIDÉO : Un migrant handicapé maltraité par la police mexicaine

"Même aux États-Unis, on ne les traite pas comme ça !" Le 19 mai, un migrant originaire d’Amérique centrale, sans pieds, a été malmené par des agents du service des migrations dans l’État mexicain de Querétaro, sous les yeux de témoins estomaqués. Lire la suite…

Contributeurs

Vidéo : des étudiants caillassés par la police mexicaine

Le 28 mars, des policiers ont caillassé un bus dans lequel voyageaient des étudiants de l’École normale rurale d’Ayotzinapa, dans l’État mexicain du Guerrero. Une énième agression contre les élèves de cet établissement, connu pour être un foyer de contestation politique, six mois après la disparition de 43 de leurs camarades. Lire la suite…

Contributeurs

Claudio, enseignant à la retraite, tué par la police mexicaine


Un enseignant à la retraite est mort en marge d’affrontements sanglants entre professeurs et policiers, mardi, à Acapulco, au Mexique. Treize manifestants sont par ailleurs portés disparus. Le corps enseignant est sous le choc. Témoignage…
Contributeurs

À Iguala, les habitants creusent eux-mêmes pour trouver les disparus


Exaspérés par le manque d’efficacité des autorités mexicaines, les habitants d’Iguala, dans l’État du Guerrero, effectuent eux-mêmes des fouilles dans des fosses communes clandestines, afin de rechercher les corps des centaines de personnes ayant disparu de la zone ces dernières années. Une région contrôlée par le crime organisé, rendant ces recherches extrêmement dangereuses. Lire la suite…
Contributeurs

Une communauté indigène du Mexique en lutte pour protéger sa forêt

Une manifestation de la communauté indigène de San Francisco Xochicuautla, à une cinquantaine de kilomètres de Mexico, a été violemment réprimée par la police, lundi 3 novembre. Les habitants refusent la construction d'une autoroute qui menacerait leur forêt. Mais les promoteurs, soutenus par l'État, sortent aujourd'hui la matraque pour faire avancer leur projet. Lire la suite…

Contributeurs


Fermer