Maroc

Au Maroc, le combat pour les sépultures des migrants morts en mer


Les naufrages se multiplient en Méditerranée et et les victimes sont de plus en plus nombreuses. À chaque drame, une infime partie des corps sont repêchés. D’autres resteront en mer ou s’échoueront sur les côtes méditerranéennes,  notamment au Maroc, où migrants régularisés et activistes se battent pour leur offrir une sépulture. Témoignages….
Contributeurs

Scandale des hôpitaux marocains : "Les patients doivent payer le matériel pour leur opération !"


Sanitaires bouchés, moisissures sur les murs, draps souillés, manque d’équipements… De nombreuses images publiées sur Facebook jettent une lumière crue sur l’état des hôpitaux publics marocains. Une situation "catastrophique" et qui ne devrait pas s'arranger avec la privatisation du secteur de la santé, selon notre Observateur. Témoignage…
Contributeurs

Dans le sud marocain, des villageois isolés par la neige


Les routes enneigées, le réseau téléphonique coupé, voilà la situation dans laquelle se trouve depuis jeudi la population de la région d’Imider dans le sud du Maroc. L’ensemble de la zone est recouvert de 30 à 50 centimètres de neige. Des intempéries auxquelles les habitants ne sont pas préparés, et les habitations pas adaptées. Lire la suite...

Contributeurs

Témoignages après un coup de filet contre les migrants au Maroc


Plusieurs centaines de migrants ont tenté leur chance, mardi 10 février, pour atteindre l’enclave espagnole de Melilla, porte d’entrée vers l’Europe. La police marocaine a réagi en arrêtant plus d’un millier de migrants d’Afrique subsaharienne. Deux d’entre eux témoignent de l’intérieur de leur centre de rétention. Lire la suite...

Scène surréaliste de racket par des policiers marocains

Au Maroc, se faire soutirer de l’argent par un policier sous un prétexte fallacieux n’est pas rare. Mais certains agents des forces de l’ordre ne s’embêtent même pas à donner de raisons, comme le montre une vidéo mise en ligne le 10 janvier. Elle a été tournée par un motard espagnol, en visite dans le royaume chérifien, qui a dû s’acquitter de quelques dirhams pour poursuivre sa route entre Tan Tan, au sud du pays et Laâyoune au Sahara occidental. Lire la suite...

Contributeurs

Le plus long "sit-in écologique" est marocain


Des dizaines de villageois campent depuis plus de trois ans sur une colline du massif du Haut Atlas au Maroc pour protester contre une entreprise minière qui pollue leur région. Lire la suite…
Contributeurs

L’appel à l’aide de villageois marocains expulsés


Les dernières maisons des habitants du hameau de Ouled Dlim, au sud de Rabat, ont été détruites le 18 décembre pour pouvoir lancer un programme immobilier. Certains de ces villageois sont aujourd’hui à la rue et tentent de se faire entendre auprès des autorités pour obtenir un toit et une compensation décente. Lire la suite...
Contributeurs

Nouveaux effondrements à Casablanca… et "toujours pas de réponse des autorités"

Six immeubles se sont effondrés mardi soir dans l’ancienne médina de Casablanca. Une seule personne a été blessée, les autres habitants ayant réussi à sortir à temps. C’est l’une des pires catastrophes dans une longue série d’effondrements à Casablanca, où des centaines de bâtiments vétustes et jamais rénovés menacent de s’effondrer à tout moment. Lire la suite...

À Melilla, des migrants sous les matraques de la Garde civile espagnole


Environ 200 migrants africains qui tentaient de rejoindre Melilla, une enclave espagnole située au nord-ouest du Maroc, ont fait les frais de la violence des forces de l’ordre des deux pays, le 15 octobre 2014. Maltraités, la quasi-totalité d’entre eux ont été de surcroît renvoyés illégalement vers le Maroc. Lire la suite…
Contributeurs

Mister Crazy, rappeur emprisonné pour des clips jugés subversifs


Othmane Atik, connu au Maroc sous le surnom de Mister Crazy, est un rappeur de 17 ans. Dans son dernier clip, il met en scène la vie de jeunes délinquants des quartiers pauvres de Casablanca, vivant de larcins et consommateurs de drogue. Le portrait d’une réalité de la société marocaine qui vaut à ce mineur un séjour en prison. Lire la suite …
Contributeurs


Fermer