Maroc

Le phénomène marocain "Tcharmil", coup de frime ou vrai gang criminel ?

 
Depuis quelques semaines au Maroc, le mot "Tcharmil" revient dans toutes les bouches et fait les gros titres de la presse nationale. Les adeptes de cette mode, principalement de jeunes hommes, mêlent culte du bling-bling et apologie de la violence sur des photos qu’ils postent ensuite sur les réseaux sociaux. De quoi alimenter la paranoïa des habitants de Casablanca, capitale économique du pays où l’insécurité est une réalité. Lire la suite...

La centrale thermique qui révolte les Marocains de Safi

 
Ils étaient des centaines à manifester le week-end du 29 mars à Safi, sur la côte Atlantique marocaine, contre l'implantation d'une centrale thermique aux abords de la ville. Pour les habitants, c’est l’usine de trop car ils subissent depuis des années la pollution de l'air. Lire la suite…
Contributeurs

La situation ubuesque d'un Ivoirien, bloqué depuis 43 jours dans un aéroport marocain

 
On pourrait croire à une mauvaise reprise du film "Le Terminal", dont le "héros" incarné par Tom Hanks est contraint de vivre dans un aéroport de New York faute d'autorisation de sortie. Mais la situation de Kokoba de Jacques, réfugié ivoirien, n'a rien d'une fiction. Il est actuellement coincé dans la zone de transit de l'aéroport international de Casablanca car la police marocaine lui refuse l'entrée sur son territoire. Lire la suite…
Contributeurs

Le parc de Casablanca : zoo ou mouroir pour animaux ?

 
Pétitions en ligne, manifestations, lettres aux autorités… les défenseurs marocains des animaux ne cessent de se mobiliser pour sauver le parc zoologique d'Aïn Sebaa, au Maroc. Le zoo, qui accueille des espèces en voie de disparition, comme le lion de l'Atlas ou le tapir, est laissé à l’abandon et se transforme peu à peu en mouroir. Lire la suite…
Contributeurs

Les noirs africains de Tanger se révoltent après la mort d’un migrant

 
La journée de mercredi a été longue dans le quartier de Boukhalef, à Tanger. Lors d’une opération de police, un migrant camerounais est mort après avoir chuté du 4e étage de l’immeuble où il résidait. Les habitants, migrants subsahariens pour la plupart, ont immédiatement crié leur colère dans la rue pour dénoncer la brutalité des opérations de police. Lire la suite…
Contributeurs

Procès du "baiser interdit de Nadhor" : qu’en pensent les Marocains ?

 
La toile marocaine s’est mobilisée en soutien aux adolescents de Nadhor, dans le nord-est du Maroc, arrêtés et traduits en justice pour la photo d'un baiser dans la rue postée sur Facebook. En attendant leur procès, qui vient d’être reporté au mois prochain, nous avons demandé à nos Observateurs marocains leur avis sur cette affaire. Lire la suite...

À Fès, les employés de City Bus pris au piège d’un conflit politique

 
Depuis trois mois, l’entreprise de transport de la ville de Fès est au cœur de luttes syndicales et politiques. Des centaines d’employés manifestent contre des licenciements qu’ils jugent abusifs ainsi que la détérioration de leurs conditions de travail depuis qu’une nouvelle société privée gère la régie de transports. Mais en arrière-plan de ce conflit social, c’est une bataille entre le Premier ministre et le maire de Fès qui est en train d’être livrée selon nos Observateurs. Lire la suite…

Noir et homosexuel, le difficile quotidien d’un migrant camerounais au Maroc

 
Selon notre Observateur, il ne fait pas bon être migrant subsaharien au Maroc : les milliers d’Africains noirs qui y transitent dans l’espoir de rejoindre l’Europe y sont régulièrement victimes du racisme et de la violence de la population comme de la police. Alors que de nouvelles dérives ont été signalées par les associations des droits de l’Homme ces derniers jours, notre Observateur, camerounais, raconte son quotidien rendu d’autant plus pénible qu’il assume ouvertement son homosexualité. Lire son récit…
Contributeurs


Fermer