Islam

Al-Qaïda – EIIL : guerre de com’ entre frères ennemis


Après une avancée fulgurante sur le nord de l’Irak, les combattants de l'autoproclamé État islamique (EI) progressent également dans l’est de la Syrie.
Dans ce pays, ce ne sont pas uniquement les forces de Bachar al-Assad quaffrontent les djihadistes. Actuellement leur principal ennemi est le Front Al-Nosra, une branche dAl-Qaïda. Une confrontation sanguinaire entre les deux groupes djihadistes qui se double d’une guerre de communication sur les réseaux sociaux.
Lire la suite…

Contributeurs

Procès du "baiser interdit de Nadhor" : qu’en pensent les Marocains ?

 
La toile marocaine s’est mobilisée en soutien aux adolescents de Nadhor, dans le nord-est du Maroc, arrêtés et traduits en justice pour la photo d'un baiser dans la rue postée sur Facebook. En attendant leur procès, qui vient d’être reporté au mois prochain, nous avons demandé à nos Observateurs marocains leur avis sur cette affaire. Lire la suite...

Une mosquée sri-lankaise prise d’assaut par des extrémistes bouddhistes lors de l’Aïd el-Fitr

 
La fête de l’Aïd el-Fitr, qui célèbre la fin du ramadan, a eu un goût amer pour les musulmans de Colombo, la capitale sri-lankaise. Alors qu’ils étaient en train de prier samedi dans une mosquée du quartier de Grandpass, dans l’est de la ville, des extrémistes bouddhistes ont pris d’assaut et dégradé leur lieu de culte, faisant cinq blessés. Ce n’est pas la première attaque dont sont victimes les musulmans sri-lankais. Lire la suite…

Multiplication d’appels au djihad après la destruction d’un haut lieu sunnite à Homs

 
À Homs, le mausolée de Khaled Ben Walid, un compagnon du prophète Mahomet, a été détruit par des obus de l'armée syrienne lundi provoquant une vague d’indignation dans la ville. Sur place, des combattants tentent désormais de tirer profit du bombardement de ce haut lieu de l’islam sunnite en multipliant sur Internet les appels à venir combattre en Syrie. Lire la suite …

Face au cyclone Mahasen, les réfugiés Rohingyas livrés à eux-mêmes

 
Ils sont des dizaines de milliers a être entassés dans des camps de réfugiés dans des conditions lamentables. Les musulmans Rohingyas de Birmanie, qui ont dû quitter leurs villages pour fuir les attaques d’extrémistes bouddhistes, sont complètement démunis face au cyclone Mahasen qui menace de frapper le Golfe du Bengale. Notre Observateur affirme que les autorités ne font strictement rien pour les aider. Lire lire la suite...
 
Contributeurs

"En Birmanie, les musulmans n’ont personne vers qui se tourner pour demander de l’aide"

 
Des photos et des vidéos prises à Meiktila, une ville du centre de la Birmanie, témoignent d’émeutes et d’attaques à l’encontre de magasins tenus par des musulmans. Au moins 20 personnes ont trouvé la mort dans ces affrontements, les plus violents depuis ceux qui ont opposé l’an dernier bouddhistes et musulmans dans l’est du pays. Les troubles se poursuivaient ce vendredi. Lire le témoignage de notre Observateur.
 
Contributeurs

"Innocence of muslims": nos Observateurs expliquent pourquoi ils manifestent

 
La colère ne retombe pas dans le monde musulman depuis la diffusion sur YouTube de la vidéo "Innocence of muslims" , un film jugé insultant envers le prophète Mahomet ". Après la vague de manifestations de vendredi, dont plusieurs ont dégénéré en violences, de nouvelles mobilisations sont prévues cette semaine. Trois manifestants s’expriment ce qui les a le plus choqué dans cette vidéo. Lire leurs témoignages…

Vague de xénophobie antimusulmane chez les moines birmans

 
En 2007, les moines birmans organisaient les plus importantes manifestations contre la junte militaire qu’ait connues le pays. Cinq ans plus tard, ce n’est plus pour dénoncer les atteintes aux libertés qu’ils se mobilisent mais pour soutenir le gouvernement dans sa nouvelle politique d’expulsion de la minorité musulmane des Rohingyas. Lire la suite …
Contributeurs

En Éthiopie, les musulmans en ont assez d’être perçus comme des "terroristes" par le gouvernement

 
Une partie de la communauté musulmane d’Éthiopie voit rouge. Depuis plusieurs mois, les musulmans éthiopiens se font taxer d’"extrémisme" par le gouvernement, à qui ils reprochent par ailleurs de s’ingérer dans leurs affaires religieuses. La tension est montée d’un cran ce week-end à Addis-Abeba, où des affrontements ont opposé fidèles et policiers. Lire la suite... 
 
Contributeurs


Fermer