Côte d'Ivoire

Une bavure des FRCI sème la zizanie à Vavoua

 
À Vavoua, une ville située à 400 km au nord d’Abidjan, une manifestation organisée dimanche matin contre les violences perpétrées par les FRCI (les Forces républicaines de Côte d’Ivoire) a dégénéré. Les soldats ont tiré dans la foule et cinq personnes ont été tuées. À l’origine de ce déferlement de violences, l’explosion d’un pétard. Lire la suite…
 
Contributeurs

Les universités d’Abidjan tardent à rouvrir et les étudiants sont en colère

 
Aucune université d’Abidjan n’a encore rouvert ses portes. Les autorités affirment qu’elles doivent d’abord rénover les bâtiments accueillant les étudiants. Le nouveau pouvoir doit aussi réorganiser le fonctionnement des universités, jusque-là tenues d’une main de fer par la Fesci, le syndicat étudiant fidèle à l’ancien président Laurent Gbagbo. Mais le temps presse, car la gronde étudiante commence à monter. Lire la suite…

Contributeurs

Magouilles et le cafouillages pour obtenir son permis de conduire

Non édité

Ce document n’a pas été édité par la rédaction de France 24.

la photo a été prise le lundi 24 octobre 2011 à Angré boulevard latrille et par moi

le permis de conduire est un document délivré par le Ministère du transport qui a sous sa tutelle la sonatt et Starten Technologie CI S.A.En effet,la STARTEN TECHNOLOGIE CI S.A située à Angré boulevard latrille est le seul endroit autorisé à produire les permis de conduire à Abidjan.Ainsi dès le matin très tôt des milliers de personnes prènnent d'assaut cet endroit en vu de confectionner son permis de co

Contributeurs

À Man, un incendie ravage le marché

Non édité

Ce document n’a pas été édité par la rédaction de France 24.

Kindo Ousseny, lundi 12 septembre 2011 à Man au grand marché.

Des commerçants du grand marché de Man sont  inconsolables. Ils viennent de perdre toutes leurs fortunes dans un incendie dont les circonstances restent à élucider. Néanmoins  à en croire certains témoignages il pourrait s’agir d’un incendie criminel.
 

Contributeurs

Les balayeurs d’Abidjan en ont marre de travailler pour des prunes

Ils font partie du paysage de la Côte d’Ivoire de l’après crise. Vêtus d’une blouse ou d’une chasuble, ils passent 4 à 6 heures par jour accroupis dans la poussière d’Abidjan. Ces balayeurs et balayeuses sont aujourd’hui les victimes collatérales de l’ "opération pays propre" lancée par le nouveau gouvernement. Lire la suite...
 

Un migrant ivoirien bloqué à Tripoli : "Je suis pris au piège de ma couleur de peau"

 
L'entrée des opposants au régime à Tripoli, le 22 août, a fait des victimes collatérales. Un immigré originaire d’Afrique subsaharienne, travailleur clandestin en Libye, nous raconte que les insurgés s’en prennent aux personnes de couleur noire parce qu’ils les assimilent à des mercenaires à la solde de Kadhafi. Il nous explique donc qu’il vit terré chez lui depuis une semaine. Lire son témoignage... 
 
Contributeurs

Les Abidjanais entre tristesse et soulagement après la destruction de la mythique rue Princesse

 
Les "maquis", les disc jockeys et les déhanchés de "coupé décalé" l’ont rendu célèbre au-delà des frontières ivoiriennes. Aujourd’hui, les fêtards abidjanais pleurent leur rue Princesse qui n’est plus qu’un champ de ruines depuis le passage des bulldozers du ministère de la Salubrité urbaine. Lire la suite…
 
Contributeurs

Des proches de Laurent Gbagbo soumis à des séries de pompes dans la prison de Bouna

 
Une vidéo montrant des proches de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo faisant des pompes sous la contrainte des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) d'Alassane Ouattara circule depuis une semaine sur Internet. Des images qui dérangent à l’heure où le nouveau chef de l'État ivoirien promet de réconcilier le pays. Voir les images et lire la suite... 
 
Contributeurs

Rejetés à Abidjan, les réfugiés libériens veulent une "nouvelle terre d’asile"

 
Il y a près de six mois, plusieurs centaines de réfugiés libériens investissaient les bureaux du Haut commissariat aux réfugiés (HCR) à Abidjan pour fuir les violences post-électorales. Aujourd’hui, ils demandent à l'agence onusienne de les envoyer dans un "deuxième pays d’asile", au motif que les Ivoiriens ne leur "pardonneront jamais" la présence de mercenaires libériens dans l’armée de Laurent Gbagbo. Lire la suite…
 
Contributeurs

Aboudia raconte la guerre civile sur ses toiles

 
À 27 ans, Aboudia est artiste peintre à Abidjan. À l’inverse de certains, qui ont choisi de quitter le pays pour fuir les violences de la guerre civile, lui est resté pour la peindre. Lire son témoignage…
 
Contributeurs


Fermer