Côte d'Ivoire

Orpailleur clandestin, métier à haut risque de l’ouest ivoirien

 
Un éboulement a fait au moins sept morts la semaine dernière dans une mine clandestine aux confins de la Côte d’Ivoire, une mine d’extraction d’or où étrangers et nationaux risquent chaque jour leur vie pour dénicher quelques grammes du précieux métal. Lire la suite...
 
Contributeurs

La casse d’Abobo risque de fermer, laissant 10 000 travailleurs sur le carreau

Parmi les cinq casses d’Abidjan, celle d’Abobo est la plus importante, un mastodonte de la mécanique où se vendent toutes sortes de pièces détachées de véhicules importés d’Europe, d’Asie ou d’Afrique. Devenu, au fil des ans, le gagne-pain des déshérités de la guerre et de la crise économique, ce bric-à-brac géant risque à tout moment d’être fermé. Lire la suite…
 

Le désarroi d’un ancien combattant ivoirien mutilé

 
Un an et demi après la fin de la crise post-électorale, un nombre indéfini d’anciens soldats attendent d’être indemnisés pour les dommages subis pendant la guerre. Notre Observateur, qui a servi aux côtés des forces favorables au président Alassane Ouattara, nous raconte comment sa vie a basculé. Lire son témoignage …
Contributeurs

Rentrée universitaire à Abidjan : "On a la climatisation !"

Après deux années de fermeture, le président Alassane Ouattara a participé ce lundi 3 septembre à Cocody, à l’inauguration de la plus grande université ivoirienne, totalement remise à neuf. Sur place, les étudiants s’improvisent inspecteurs des travaux finis. Lire la suite...

Contributeurs

Côte d’Ivoire : le retour de la cyber-manipulation

Alors que la Côte d’Ivoire connaît un regain de violences, des sites pro-Gbagbo font circuler quatre vidéos montrant des civils maltraités par les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) sur la place d’un village. Ces images sont présentées comme récentes alors qu’elles datent, en fait, de mai 2011. Lire la suite... 
 

Contributeurs

Un journaliste pro-Gbagbo : "Plus d’un an après la crise, nous travaillons toujours dans la clandestinité"

 
Dans la nuit du 18 au 19 août, quelques heures après l’attaque du siège du Front populaire ivoirien (FPI, l’ancien parti au pouvoir), les locaux d’un groupe de presse proche de Laurent Gbagbo ont été vandalisés. Un saccage que les journalistes pro-Gabgbo craignaient depuis le lendemain de la crise postélectorale au point d’avoir modifié toute l’organisation de leur travail. Lire la suite…
 
 

Témoignage d’un immigré Ivoirien rentré d’Israël : "J’ai quitté Tel Aviv avant l’ultimatum pour ne pas subir la honte"

 
Après les Sud-Soudanais, c’est au tour des immigrés illégaux ivoiriens d’être expulsés d’Israël dans le cadre de la politique de "retour à la maison" lancée par le gouvernement de Benjamin Netanyahou, visant spécifiquement les communautés africaines. Depuis le 17 juillet, les sans-papier ivoiriens n’ont plus le droit de séjour sur le territoire. L’un d’eux, de retour à Abidjan, a accepté de témoigner... 
Contributeurs

Le "village rasta" d'Abidjan rasé sur fond d’imbroglio juridique

 
Il n’aura fallu que 40 minutes à la société immobilière Sicogi pour détruire, mercredi 11 juillet à coups de bulldozer, le "village rasta" de Port Bouët, une commune d’Abidjan. Depuis, les habitants, qui disent avoir presque tout perdu dans l’opération, dorment sur les débris de leurs habitations. Lire la suite...

Contributeurs

Le parcours du combattant d’un cinéaste ivoirien en herbe

"Ivoirian Crew Dance", c’est l’histoire de deux clans de danseurs - des break-dancers et des adeptes du "coupé-décalé" - qui s’affrontent à coups d’improvisations dans les rues d’Abidjan. Son réalisateur y croit, le film marchera. Mais, dans un pays où le cinéma local est quasi inexistant, ce projet tient du parcours du combattant. Lire son témoignage...

Contributeurs

Jeu de tous les dangers, le "bôrô d’enjaillement" revient-il à la mode à Abidjan ?

 
À Abidjan, le "bôro d’enjaillement" consiste à s’adonner à des acrobaties et autres pas de danse sur le toit d’un bus en mouvement. Malgré les risques mortels qu’elle fait courir aux cascadeurs, cette pratique a connu un certain succès au milieu des années 2000 avant de disparaître avec la crise qu’a traversé la Côte d'Ivoire. Mais d’après notre Observateur, qui a assisté à une de ces scènes un soir de mars dernier, ce "jeu de la mort" revient à la mode à Abidjan. Lire la suite…
Contributeurs


Fermer