La vidéo d’un bébé ours brun s’efforçant de remonter une pente enneigée, glissant à plusieurs reprises avant d’en atteindre le sommet où l’attend sa mère, est massivement partagée depuis samedi 3 novembre. En commentaire, les internautes attendris s’émerveillent de la détermination du petit animal. Mais de très nombreux experts de la faune sauvage ne partagent pas leur enthousiasme : selon eux, la vidéo montre surtout comment un drone peut s’approcher beaucoup trop près d’animaux sauvages, les effrayer et les mettre en danger.

La vidéo a été publiée le 2 novembre sur la chaine YouTube ViralHog, une entreprise qui vend des vidéos virales. Selon ViralHog, elle a en fait été filmée le 19 juin dernier dans la région de Magadan, à l’est de la Russie. La chaine donne peu d’autres informations. La vidéo est rapidement devenue virale, notamment sur Twitter et and Facebook.
 


La vidéo n’a pas de son, mais il est clair qu’elle a été tournée par un drone. Or, les drones font du bruit, et peuvent effrayer diverses espèces animales s’ils s’en approchent de trop près, comme le note cette étude sur les éléphants et celle-ci sur les ours noirs – une espèce plus petite que les ours bruns de la vidéo.

Le site américain The Atlantic, qui publie un article très complet sur le sujet, rapporte que de nombreux experts ont été dérangés par cette vidéo et ont mis en garde les utilisateurs de drones, les encourageant à réfléchir à deux fois avant de filmer – de trop près – un animal.

Clayton Lamb, enseignant à l’université de l’Alberta et spécialiste des grizzlis – dont il cartographie d’ailleurs le territoire avec des drones – explique ainsi que la mère a probablement considéré le drone comme une menace et a essayé d’en éloigner son petit. Il estime également qu’une mère ours ne se risquerait pas à emmener son ourson sur une pente aussi raide. "Il n’y aucune raison qu’une femelle accepte ce risque en temps normal, à moins qu’elle n’y soit contrainte" explique –il à The Atlantic.

Traduction d’un tweet de Katie LaBarbera, une écologiste américaine :

"La mère est *très* inquiète. On voit qu’elle est anxieuse à la façon dont elle marche d’avant en arrière, regarde autour d’elle. Et le moment où on dirait qu’elle fait tomber son petit ? Elle le pousse parce qu’elle pense que le drone est sur le point de l’attaquer. Très mauvais comportement de la part du drone. Super mère ours. (J'ai un doctorat en comportement animalier) "

 

Plusieurs autres espèces animales ont déjà été filmées en train de réagir de façon très négative face à un drone. Une biologiste a même réalisé une playlist vidéo montrant des exemples de moments où des drones s’étaient approchés trop près de certains animaux. Qui n’hésitent parfois pas à riposter.