Une vidéo dans laquelle on voit de nombreuses religieuses en train de danser sur de la techno, en sautillant, a été vue plus de 18 millions de fois sur Facebook – où elle a beaucoup amusé les internautes – depuis le 23 septembre. Mais où étaient-elles ? Et ces religieuses étaient-elles vraiment en train d’écouter de la techno ?

Cette vidéo d’une durée de 0’51’’ a été publiée sur la page Facebook tchèque "Ministerstvo shitpostingu" le 23 septembre, avec le titre "Each time that darkness falls", que l’on pourrait traduire par "À chaque fois que la nuit tombe". On retrouve cette phrase dans la chanson "Doom Terror Corps" du groupe Phuture Doom, qui mélange le black metal et la techno. Cette vidéo a déjà été vue plus de 4 millions de fois et partagée plus de 50 000 fois.  

Vidéo publiée sur la page Facebook tchèque "Ministerstvo shitpostingu", le 23 septembre.
 

Pourtant, l’atmosphère est loin d’être sombre dans la vidéo. Les religieuses sourient et dansent avec les mains en l’air, et certaines d’entre elles prennent même des vidéos avec leurs téléphones portables. "Je suis tellement heureux de voir ces belles religieuses danser avec leur cœur", écrit ainsi un internaute. D’autres internautes sont toutefois plus cyniques : "Je pense qu’elles ont mis quelque chose dans leur eau."

Le 24 septembre, cette vidéo a également été partagée ailleurs sur Facebook, notamment sur la page "We Love Rave", où elle a été vue plus de 8 millions de fois, et sur la page de l’artiste X-Mind, où elle a été vue plus de 6 millions de fois.

Mais une simple recherche sur Internet permet de comprendre que cette vidéo est un hoax. En tapant "jumping nuns" sur Google, puis en sélectionnant l’onglet "Vidéos", le premier résultat est ainsi une vidéo YouTube d’une durée de 1’04’’, postée le 18 septembre par Aleksander Bochenek.


On y voit des religieuses danser sur de la pop, sur la chanson "Gory do Gory" de Male TGD, un groupe de musique polonais et chrétien pour les enfants. Cette chanson dit aux enfants qu’ils ne doivent avoir peur de rien dans la vie, tant qu’ils ont la foi.

Il est également possible de retrouver cette vidéo sur le compte Facebook d’Aleksander Bochenek, le 15 septembre.

Vidéo originale publiée sur la page Facebook d’Aleksander Bochenek, le 15 septembre.

Le clip de la chanson "Gory do Gory" du groupe de musique Male TGD.

 

"Je n’avais jamais vu des religieuses danser comme cela avant"

Nous avons contacté Aleksander Bochenek, qui est un photographe professionnel vivant à Cracovie, une ville située dans le sud de la Pologne.
 
Je faisais du vélo dans le centre de Cracovie quand j’ai entendu cette musique. Je me suis donc approché et j’ai vu des religieuses en train de danser. Je n’avais jamais vu des religieuses danser comme cela avant. C’était assez inhabituel, donc j’ai enregistré une petite vidéo. Je l’ai d’abord postée sur Facebook, puis sur YouTube.

Quelques jours plus tard, j’ai vu ma vidéo sur Internet avec une autre musique. Sur le coup, j’ai pensé : "Oh non, quelqu’un a repris ma vidéo sans me demander." Mais c’était bien fait et drôle… Donc je ne pense pas que je vais leur demander de payer pour avoir utilisé ma vidéo. Les photographes font souvent cela quand ils remarquent que l’une de leurs photos a été reprise sans leur permission. Là, je ne vais pas le faire, car la vidéo, ce n’est pas vraiment mon truc. C’est quelque chose que je fais uniquement pour des raisons personnelles.

 

"Cette vidéo est juste un mème"


Nous avons également contacté l’administrateur de la page Facebook tchèque "Ministerstvo shitpostingu", où la vidéo modifiée a été postée en premier. Il s’agit d’un étudiant, qui assure être DJ de temps en temps. Il dit que c’est lui qui a modifié la bande-son de la vidéo originale, en utilisant une autre chanson.
 
Cette vidéo est juste un mème. J’ai choisi d’utiliser une chanson de Phuture Doom car j’apprécie ce groupe, mais aussi car j’ai pensé que ça pourrait bien fonctionner avec les images : la chanson et les mouvements des religieuses sont assez synchronisés. Par ailleurs, je trouve ça drôle, car personne n’aurait jamais imaginé écouter cette chanson tout en voyant ces images. J’ai également un peu modifié l’audio pour que ça ait l’air plus réel.

De plus, j’ai accéléré le rythme de la vidéo : elle va 1,25 fois plus vite que la vidéo originale, pour que ça corresponde au rythme de la musique.

J’ai bien aimé la façon dont ma vidéo a été diffusée en ligne… En fait, c’est assez drôle dans la mesure où Phuture Doom utilise des images religieuses dans son esthétique et ses chansons.

Ma page Facebook est une simple page avec des mèmes, où je publie des contenus de temps en temps. Je n’ai aucun objectif à part faire rire les gens. Avant que je ne poste cette vidéo, ma page comptabilisait environ 2000 mentions "J’aime", et quelques centaines à quelques milliers d’internautes seulement pouvaient voir mes publications…