L’histoire est à peine croyable : pendant sept semaines, un adolescent indonésien a survécu en mer à bord d’un radeau de pêche à la dérive. Il a été rescapé le 31 août dernier à plus de 2 500 kilomètres des côtes indonésiennes, non loin de l’île américaine de Guam.

Aldi Novel Adilang travaillait seul dans une cabane de pêche traditionnelle, un "rompong", amarré à quelque 125 kilomètres au large des Célèbes en Indonésie. Selon le quotidien indonésien The Jakarta Post, qui rapportait son histoire lundi 24 septembre, le jeune homme de 18 ans était chargé de surveiller les lampes du "rompong", permettant d’attirer et piéger les poissons.

Il ne recevait de la visite de son employeur qu’une fois par semaine, pour récupérer les poissons et lui apporter de la nourriture, de l’eau potable ainsi que du carburant pour le générateur électrique alimentant les lampes.

Le 14 juillet, un vent violent a rompu la corde qui rattachait son radeau de pêche – sans moteur ni rames. Aldi Novel Adilang a alors été emporté au large. Toujours selon The Jakarta Post, des dizaines de bateaux sont passés devant le jeune homme affamé. Ce n’est que le 31 août, après 49 jours en mer, qu’il a finalement été repéré près de l’île de Guam, en Micronésie, par l’Arpeggio, un navire sous pavillon panaméen, et hissé à bord, pour être amené au Japon.

Sur Facebook, l’un des membres de l’équipage, Alilin Cabiguin Lorvin, a documenté le sauvetage en publiant le 6 septembre une vidéo de l’opération. On y voit l’adolescent grimper à bord du navire à l’aide d’une échelle puis s'asseoir à bord, visiblement exténué.

Vidéo du sauvetage d’un jeune Indonésien ayant erré 49 jours en mer publiée par Alilin Cabiguin Lorvin (membre de l’équipage de l’Arpeggio) le 6 septembre 2018. Le sauvetage a eu lieu le 31 août.

Dans une seconde publication, l’internaute a publié une série de photos, montrant notamment l’embarcation de fortune. "Opération réussie de recherche et sauvetage par le MV Arpeggio le 31 août 2018. Sous le commandement du capitaine Santillan et du second capitaine Soriano qui ont reçu un appel de détresse. Aldi Adilang, un Indonésien de 19 ans [18 ans, NDLR] est gardien d’un piège à poissons, mais sa ligne d’ancrage a été coupée et il a dérivé du rivage. Il a survécu 48 jours sans eau ni nourriture, mais il a été assez fort et intelligent pour gérer la situation", a-t-il écrit dans une légende accompagnant les images.

Publication datée du 6 septembre 2018 dans laquelle Alilin Cabiguin Lorvin (membre de l’équipage de l’Arpeggio) se félicite du sauvetage d’un jeune Indonésien ayant erré 49 jours en mer. Le sauvetage a eu lieu le 31 août. Traduction ci-dessus.

La réserve de nourriture d’Aldi Novel Adilang n’étant suffisante que pour quelques jours, ce dernier a survécu en buvant de l’eau de mer et en pêchant des poissons qu’il cuisinait sur son embarcation. "Il a démonté des barrières en bois du rompong pour faire du feu", a expliqué au Jakarta Post Mirza Nurhidayat, le consul indonésien d'Osaka, qui a supervisé son retour en Indonésie.

Selon le consulat, qui a publié un communiqué sur les réseaux sociaux, le jeune homme est arrivé à Tokuyama, au Japon, le 6 septembre puis a pris un avion depuis Tokyo pour son pays deux jours plus tard, le 8 septembre.

Le 31 août, lorsqu’Aldi a vu l’Arpeggio en mer, il a tenté de l’interpeller en agitant ses vêtements. L’équipage de ne le voyant pas, il s’est connecté à une fréquence radio pour demander de l’aide, une astuce qui lui avait été conseillée un jour par l’un de ses amis, explique encore The Jakarta Post. Quand le signal est parvenu à l’Arpeggio, le bateau a fait demi-tour pour le chercher. Faute de pouvoir s’approcher du radeau, la mer étant trop agitée, l’équipage a réussi à le hisser à bord en lançant à l’eau une corde, a raconté un autre diplomate du consulat d'Osaka, Fajar Firdaus, au quotidien.

"Quand son patron nous a annoncé (son sauvetage) j’étais sous le choc", a raconté à l’AFP sa mère. De retour auprès de sa famille, et en bonne santé malgré son périple, Aldi Novel Adilang fêtera le 30 septembre ses 19 ans.