Mohammed Oussama Houij, jeune ingénieur tunisien de 27 ans, a remonté la côte tunisienne tout l'été pour documenter et dénoncer la pollution industrielle. Il espère que ses concitoyens et les dirigeants de son pays prendront conscience de l’ampleur des dégâts et appliqueront les mesures nécessaires.

Celui qui se décrit comme un "fanatique de l’environnement" a décidé de parcourir 300 km à pied, du 1er juillet au 31 août, pour filmer les différents types de pollution qui affectent le bord de mer tunisien. Suivi par 13 000 personnes sur Facebook, il a partagé des vidéos de ses découvertes et spontanément organisé des séances de collecte de déchets sur les plages, où des citoyens l’ont rejoint et aidé.


Retrouvez sa page Facebook ici :
300 kilomètres