L'acte était audacieux : Nike vient de désigner, lundi 3 septembre, le footballeur controversé Colin Kaepernick comme son nouveau visage. La réaction des plus conservateurs ne s’est pas fait attendre : ils se sont filmés en train de brûler les chaussures qu’ils ont achetées auprès de la marque à la virgule.

Si Colin Kaepernick divise autant l’Amérique, c’est à cause du mouvement de boycott de l’hymne américain qu’il a lancé en 2016. Ainsi, avant le début de chaque match, l’athlète posait un genou à terre (au lieu de se tenir droit en signe de respect) à chaque fois que l’hymne était joué, afin de protester contre les violences policières envers les Noirs dans son pays. Un geste qui a fait nombre d’émules au sein de la Ligue nationale de football américain (NFL).

L’attitude de Kaepernick a suscité l’indignation des conservateurs, jusque dans les plus hautes sphères de l’État : le président Donald Trump avait déjà tweeté en 2017 pour dire que "le fait de se mettre à genou n’a absolument rien à voir avec la question raciale. C’est une question de respect pour notre pays, notre drapeau et notre hymne national. La NFL doit respecter cela !"


Lors d’un meeting, Trump avait même déclaré :"Ne voudriez-vous pas voir un des propriétaires des équipes du FNL dire à un joueur qui ne respecte pas notre drapeau : 'Sortez ce fils de p*** du terrain immédiatement ! Il est viré !'

Aussi, sa réaction ne s’est pas fait attendre après l’annonce de Nike de faire de Kaepernick son égérie :

"Tout comme la NFL, dont l'audience a CHUTÉ, Nike est en train de se faire tuer par la colère et les boycotts. Je me demande s'ils avaient la moindre idée que les choses se passeraient ainsi ? En ce qui concerne la NFL, je trouve tout ça assez dur à regarder, et ça le sera toujours, jusqu'à ce qu'ils se lèvent pour le DRAPEAU !"


En effet, le choix de Nike a été vu comme un soutien explicite de la célèbre marque américaine au geste des joueurs du NFL. Il n’en fallait pas plus pour que des internautes lancent les hashtags #JustBurnIt ("Juste brûlez-les", un détournement du célèbre slogan de la marque "Just do it") et #BurnNikeSneakers ("Brûlez les baskets Nike") et se mettent à se filmer en train de brûler leurs paires de Nike.

Une vidéo filmée en Floride "durant une tempête tropicale". L'homme insulte la marque et dit : "Je n'ai porté que des Nike pendant 47 p*** d'années mais je n'en porterai plus jamais de ma vie. Allez vous faire f*** et que Colin Kaepernick aille se faire f*** aussi".


Ici, l'homme jette ses affaires Nike à la poubelle au lieu de les brûler parce qu'il ne veut pas "polluer l’air avec la puanteur de ses baskets bon marché". Il fait de la mauvaise publicité pour la marque : "C’est du plastique, vous dépensez beaucoup d’argent pour du plastique", et ajoute : "Pourquoi je fais ça ? Pour une seule raison : Nike n’a absolument aucun respect pour les Américains". Plus loin, il s'adresse directement à l'athlète en disant :"Vous devriez avoir honte de vous-même, vous devriez quitter ce pays".


D'autres internautes ont suivi le mouvement sur Twitter, en utilisant les hashtags de rigueur :

"Au vu de votre soutien à C. K. dans vos prochaines publicités, je ne peux, en tant qu'Américain, continuer à soutenir votre entreprise."



D’autres au contraire ont tweeté sous ces mêmes hashtags pour signifier leur soutien à Nike et surtout au geste de Colin Kaepernick, non sans humour :

"Je ne peux pas croire que Nike fasse une chose pareille".

"Moi quand j'ai appris que Colin Kaepernick était le nouveau visage de Nike."

Ce n’est pas la première fois que des internautes américains lancent une campagne contre une célèbre marque de baskets sur Internet. En novembre 2016, c’est la marque New Balance qui a été la cible d’une campagne de boycott, pour protester contre le soutien explicite du patron de la marque à Donald Trump.

me /  Etats-Unis