Depuis le milieu du mois d’août, une mystérieuse photo montrant l’ancien président iranien Mahmoud Ahmadinejad circule sur les réseaux sociaux turcs. Appuyé sur un bâton, il aurait décidé de quitter la politique pour aller vivre une vie de berger dans les montagnes iraniennes. Une photo anodine, mais avec un objectif politique bien calculé.

Plusieurs pages Facebook ont publié la photo de l’ancien président iranien en légendant : "À présent, Ahmadinejad élève maintenant des moutons dans son village, pas comme nos politiciens qui prennent l’argent de nos contribuables après leur retraite".

La photo a été partagée par un compte très suivi sur Twitter avec 2,2 millions d’abonnés, une page Instagram avec 1,6 millions d’abonnés, et une dizaine de pages Facebook.


Pourquoi cette histoire est fausse

Pour autant, la nouvelle vie qu’on prête à l’ancien président iranien n’a rien d’authentique : il ne vit pas dans un village, mais à Narmak, un quartier de classe moyenne dans l’est de Téhéran. Il est d’ailleurs sous protection 24 heures sur 24 et sept jours sur sept par une équipe de garde du corps gouvernementale.

Il est également très loin d’une vie champêtre : Mahmoud Ahmadinejad a repris son ancien travail de professeur à l’Université iranienne de Sciences et Technologies de Téhéran. Il y a obtenu un doctorat en ingénierie civile et en logistique. Un photographe a d’ailleurs posté un cliché de lui sur son compte Twitter officiel le 28 aout le montrant à son bureau avec deux ordinateurs devant lui.

Photo postée sur le compte Twitter de Mahmoud Ahmadinejad le 28 aout 2018.

Enfin, l’ancien président iranien n’est pas totalement retiré de la vie politique : il siège au "Conseil de discernement de l'intérêt supérieur du régime", une sorte de conseil d’Etat chargé de conseiller le guide suprême iranien Ali Khamenei.
 

D’où vient la photo ?

Relayée par internautes turques, cette photo remonte en fait à 2016. Cette image a été prise durant un voyage à Kandolus, un village touristique du nord de l’Iran. D’autres photos de cette visite montrent que Ahmadinejad n’était pas seul lors de ce voyage. Sur l’une de ces photos, l’ancien président iranien est accompagné d’un ami de la région. Sur une autre photo, il est entouré de son garde de corps et de ses amis.


La photo a été prise à Kandolus dans le nord de l'Iran le 2 Novembre 2017. Il est accompagné par Abdolreza Sheikholeslami, son ministre du travail. Et on ne voit aucun mouton sur l'image.
 

Pourquoi cette photo a été massivement relayée sur les réseaux turques ?

Selon Gülin Çavuş, journaliste pour le site de vérification Teyit.org, la popularité de ces fausses informations sur Ahmadinejad s’explique par les polémiques qui ont éclaté récemment en Turquie mettant en cause les fastes de certaines députés turcs.

 
En juillet dernier, le député Kenan Sofuoglu du Parti de la justice et du développement (AKP) au pouvoir, un ancien champion du monde de vitesse moto, a été critiqué sur les réseaux sociaux après s’être présenté au Parlement à bord d’une Lamborghini. En février 2017, la députée d’opposition Elif Doğan Türkmen avait été sanctionnée pour avoir dépensé plus d’1,2 million de livre en communication téléphonique.
 
Après son élection, le député et ancien champion du monde de vitesse moto, s’est rendu au Parlement au volant d’une Lamborghini.
 
Ces fausses informations sur le prétendu style de vie modeste de Ahmadinejad ont été massivement partagées sur plusieurs plateformes. Elles ont circulé sur de pages "pièges à clics" (clickbait), des pages dont la spécificité est de diffuser des contenus viraux pour générer un maximum de trafic. Ces fausses informations circulent aussi dans des groupes Facebook animés par des militants de gauche et des islamistes qui sont mécontents des inégalités sociales en Turquie, ou en en colère contre le mode de vie luxueux de certains responsables politiques. 
 
De nombreux Turcs accusent les membres du Parlement et les ministres de toucher des salaires élevés et de ne rien faire en retour pour améliorer la situation de la population. Les salaires des députés sont devenus un sujet sensible en Turquie. Le salaire mensuel minimum d’un député s’élève à 20 000 livres turques [2,600 €] alors que le salaire moyen s’établit autour de  2 200 livres [285 €]. Les gens sont en colère quand ils voient sur les réseaux sociaux les voitures et les maisons de luxe des responsables politiques, et cela les rend très réceptifs à ce genre de rumeurs [sur le prétendu mode de vie modeste de Ahmadinejad].
 
 
"Vous ne verrez jamais ce genre de trucs en Turquie. Pas même dans vos rêves les plus fous ! En Turquie, rien n’est plus important que la vanité. Malheureusement, c’est ça la Turquie", lit-on sur ce post Facebook.
 

Finalement, Ahmadinejad mène-t-il une vie modeste ?

Cela dépend de votre définition de la modestie. Depuis ses débuts en politique, Ahmadinejad s’est toujours présenté comme un homme modeste. Il refusé pendant plusieurs années de porter un costume, préférant apparaître en public dans un simple blouson blanc zippé. En outre, il se déplaçait toujours avec son véhicule personnel, une vieille Peugeot 504.

Lors de l’élection présidentielle de 2005, Ahmadinejad avait fait campagne sur le thème de la lutte contre la corruption. Plus tard, il a créé un site Internet appelé "Mardomyar "(L’ami du peuple) pour insister sur cet aspect "modeste ".

Néanmoins, son second mandat a été entaché par des scandales de corruption impliquant plusieurs responsables politiques de son cercle rapproché. Certains d’entre eux ont été condamnés à des peines allant jusqu’à 15 ans de prison.

En juillet 2017, Ahmadinejad a lui-même été condamné par la Cour suprême des comptes pour mauvaise gestion des deniers publics. Lors du deuxième mandat du président iranien, plus de deux milliards de dollars ont été mal utilisés, avait alors déclaré le procureur.