Diffuser une intox ne nécessite pas forcément d’avoir de grands talents informatiques : souvent, le simple recadrage d’une photo ou d’une vidéo peut créer la confusion sur les réseaux sociaux. Avec trois exemples, voici quelques conseils pour éviter ces pièges.

Lorsqu’ils souhaitent faire passer un message, certains internautes utilisent une technique toute simple qui leur permet de vous présenter une situation comme ils souhaitent que vous la voyiez : le recadrage. L’objectif est généralement de cacher des informations disponibles dans une image pour mieux vous tromper.

L’image de la "Caisse d’Allocation familiale en France"

C'est une des images recadrées les plus connues. Elle refait régulièrement surface. Ça a notamment été le cas en février 2015 et plus récemment en aout 2018 : des femmes voilées sont devant un panneau bleu où on peut lire "Allocations familiales ". La légende accompagnant cette photo indique, en 2015 comme en 2018 : "Photo prise à la CAF (caisse d'allocations familiales) de Rosny-sous-bois", une ville de banlieue parisienne.

La rhétorique ici est claire : des femmes voilées font la queue pour récupérer des allocations familiales. L’internaute ajoute : "Continuez à travailler, elles ont besoin de vous", comme pour inciter les internautes à se révolter devant ces personnes, musulmanes, qui profiteraient des aides sociales plutôt que de chercher du travail.

Face à une image comme celle-ci, le premier réflexe doit être de faire "recherche d’images inversée" (voir ici en détails comment faire). Si vous utilisez le navigateur Google Chrome, faites un clic droit sur l’image et sélectionnez "rechercher l’image avec Google". Le moteur de recherche va vous afficher tous les sites où la photo a été partagée sur internet.

Mais souvent, cette manipulation ne suffit pas, tout simplement parce que la fausse information, ou comme ici l'image tronquée, a été bien plus relayée que la vraie information, la photo non modifiée. Pour tenter de retrouver la photo d’origine, vous pouvez donc faire une recherche par "images similaires".

En faisant une recherche d'image inversée sur Google images, on voit que le résultat affiche "CAF de Rosny sous bois". Pour aller plus loin, il faut donc faire une recherche par "images similaires".


... et dans les images similaires, on trouve une photo dont le cadre est plus large, et où il n'y a pas le panneau "Allocations familiales".
 

Cette astuce vous permet de repérer des photos ressemblant fortement à l’image que vous cherchez, mais avec un autre cadrage. Ici, cela nous permet de découvrir qu'il existe une photo beaucoup plus large, et sur laquelle le panneau "allocations familiales" n’apparaît pas.

En regardant la photo de plus près, on remarque qu’il est écrit "Police station" sur la devanture du bâtiment devant lequel attendent les femmes. Cette nouvelle image permet aussi de repérer un panneau avec un rond rouge sur fond blanc qui est le panneau... des bus londoniens.

Dernier point : le véhicule blanc tout à gauche de l’image est bien en train de rouler du côté gauche de la route. La photo n’avait donc pas été prise en France, mais à Londres.


Photo originale. On y voit le panneau des bus de Londres au fond à gauche, et on distingue l'inscription "police station" en haut à droite.

Quand l’équipe de France de football championne du monde est victime d’un recadrage

Autre exemple utilisant la même technique, celui mettant en scène l’équipe de France de football sur le perron de l’Elysée, le 16 juillet, après avoir gagné la Coupe du monde 2018.

Dès le 17 juillet, lendemain de retour des Bleus en grande pompe avec le trophée à Paris, des images affirmant que tous les joueurs noirs de l’équipe avaient été placés au second plan ont circulé principalement sur Facebook, photo à l’appui. Un signe de discrimination évident, selon ceux qui partageaient cette publication.

Là encore, une simple recherche d’images inversée, puis par images similaires, permet d’afficher d’autres photos prises au même moment, mais dont le cadre est beaucoup plus large. A gauche de l’image, au premier plan, on remarque donc qu’au moins trois joueurs noirs (Thomas Lemar, Steve Mandanda, et Ngolo Kanté), se trouvent bien au premier plan (visibles sur la photo ci-dessous encadrés en rouge).


Cliquez ici pour afficher la recherche par images similaires de cette photo.


>> Pour relire l'article concernant cette intox, cliquez ici...
 

La vidéo recadrée pour rendre plus difficile la recherche de la source

Quel est l’objectif de ces recadrages ? Ils cherchent à faire passer un message orienté, mais souvent ils ont également pour but de rendre la recherche de l’image originale beaucoup plus compliquée.

Lorsque vous effectuez une recherche d’images inversée, votre moteur de recherche scanne en fait les pages internet disponibles publiquement pour trouver une image qui présente les mêmes pixels, la même taille ou les mêmes couleurs que celle qui vous intéresse. Si l’image que vous cherchez a été publiée de nombreuses fois dans sa version modifiée, retrouver l’originale peut parfois être très compliqué.

Le constat est particulièrement vrai pour les vidéos, lorsqu’elles sont recadrées différemment et publiées avec ce recadrage sur internet. Par exemple, une vidéo diffusée mi-avril sur Facebook affirmait montrer "comment la police française assassine les Africains noirs en France ". Mais il s’agissait d’une vidéo filmant un téléphone portable lui-même diffusant la vidéo.

Comme il ne s’agit pas de la vidéo originale, mais d’une vidéo filmée sur un téléphone portable diffusant la vidéo, les outils de recherche inversée, qui fonctionnent sur la base d'une reconnaissance graphique, ne parviennent pas à reconnaître la vidéo originale.


Une recherche inversée de la vidéo sur des moteurs de recherche comme Google ne donne aucun résultat.

Pour retrouver la vidéo originale, il faut donc procéder à un recadrage de l’image en faisant des captures d’écran à des moments clés de la vidéo. Ici par exemple, en recadrant l’image au moment où le policier assène des coups de pieds et en cherchant cette image sur Google, on retrouve bien la vidéo originale qui avait été prise, non pas en France, mais en Australie.



Après avoir procédé à un recadrage en faisant une capture d'écran de la vidéo uniquement sur la vidéo qui nous intéresse...


... une recherche inversée de l'image sur un moteur de recherche comme Google donne enfin un résultat.


En définitive, pour une vidéo recadrée, la meilleure technique de vérification est un recadrage et une recherche d'images inversée comme s'il s'agissait d'une photo. Pour revoir en détails les explications sur cette technique de vérification, cliquez ici.

 

Pour résumer :

  • Face à une image très zoomée, pensez à faire une recherche d’images inversée pour voir s’il n’existe pas une image plus large avec davantage d’informations.
  • Si la recherche ne donne rien, pensez à étendre la recherche aux "images similaires".
  • Face à une vidéo dont le cadre a été modifié, pensez à effectuer des recherches d’images inversées en faisant des captures d’écran de moments clés de la vidéo.