"Un groupe de supporters met le feu au drapeau algérien, avant d’entonner la Marseillaise" : cette vidéo circule sur plusieurs pages Facebook et YouTube arabophones depuis le 1er juillet. Elle est invariablement décrite comme une vidéo de "supporters français en train de brûler le drapeau algérien après la victoire de la France sur l’Argentine", en huitième de finale de la Coupe du monde, samedi 30 juin. Saut que cette vidéo a plus de quatre ans.


Cette vidéo a été relayée notamment sur des pages d’info-divertissement sur Facebook, comme Vision DZ ou encore Info Ksar Sbahi (du nom d’un village situé dans le nord-est algérien), où elle a été visionnée plusieurs dizaines de milliers de fois.

Or, une simple recherche sur Google avec les mots clés "supporters français brûlent drapeau algérien", nous a permis de retrouver l’origine de cette vidéo.

Ces images ont été diffusées la première fois le 30 juin 2014. À l’époque, plusieurs médias étaient revenus sur cet incident. Il s’était déroulé en fait à Bourges (Cher), peu après un huitième de finale de la Coupe du monde 2014 entre la France et la Nigeria et avant le match Allemagne-Algérie. Le procureur de la République avait alors saisi le commissariat de police de Bourges, pour ouvrir une enquête, comme le raconte France Info.

Cette vidéo est donc ancienne et n’a rien à voir avec la coupe du Monde qui se déroule actuellement en Russie. Mais il n’empêche qu’elle a été prise pour argent comptant par de nombreux internautes et suscité une vague de commentaires indignés sur les réseaux sociaux en Algérie.

Pour désamorcer la polémique, l’ambassade de France à Alger a réagi, mercredi 4 juillet, et expliqué dans un communiqué publié sur son site Internet que les faits sont anciens.


Ce n’est pas la première fois qu’une vidéo avec un drapeau algérien incendié est sortie de son contexte : en novembre 2015, une vidéo où on voit des personnes brûler des drapeaux de l’Algérie et du Maroc avait massivement circulé sur les réseaux sociaux. Présentée comme un acte de représailles au lendemain des attentats survenus le 13-novembre à Paris, elle avait été en réalité tournée à la suite d’un fait divers survenu en 2010.

>> À lire sur les Observateurs : "Non, ces drapeaux algérien et marocain n’ont pas été brûlés après les attentats"