Une image circule sur internet, elle est prise sur le vif, se révèle un témoignage fort et suscite l’émotion… Et très vite des théories du complot émergent : l’image ne montrerait pas ce qu’on croit. Ce phénomène est fréquent. Mais parfois, une image du même évènement sous un autre angle de vue permet d’y voir clair.

Deux exemples récents en attestent.

D’abord, la vidéo du sauvetage d’un enfant par Mamoudou Gassama à Paris, un demandeur d’asile malien, filmée le 27 mai a été vue des millions de fois. En se basant sur la vidéo qui a le plus massivement circulé, des internautes ont mis en doute le fait que le voisin ne pouvait pas attraper l’enfant, ont questionné la capacité de l’enfant à rester suspendu dans le vide pendant plusieurs minutes…. Certains allant même jusqu’à affirmer que l’opération avait été montée de toutes pièces par le gouvernement pour donner une image positive des migrants. Or, une deuxième vidéo, prise depuis un autre angle de vue, permet de contrer ces affirmations.

Un autre exemple : en 2017, la photo d’un petit garçon migrant, présenté comme esseulé dans le désert avait beaucoup circulé… Sauf qu’elle n’était pas complète.

Nous analysons ces deux cas révélateurs dans notre nouvelle chronique hebdomadaire "Info ou Intox" dans la vidéo ci-dessous.

Intox /  France