Observateurs

Des arbres situés le long de la route à Bangalore, dans le sud de l’Inde, ont été coupés la nuit au moins à trois reprises au cours des deux derniers mois. Coïncidence : ces arbres se trouvaient tous à proximité de panneaux publicitaires, empêchant les automobilistes de les voir correctement. Excédés, des citoyens ont décidé de lutter contre ceux qu’ils surnomment les "tueurs d’arbres en série"...

Le 11 mai dernier, Sunil Mederametla, un ingénieur en informatique, roulait sur le périphérique de Bangalore, près de chez lui, quand il a remarqué que 25 arbres avaient été coupés de façon anarchique, sur le terre-plein central. Il a alors décidé d’enquêter avec l'organisation locale de bénévoles travaillant sur des problématiques sociales et environnementales dont il fait partie.

"Une mafia des panneaux publicitaires a coupé des arbres de façon impitoyable sur le périphérique. S’il-vous-plaît, partagez ce post jusqu’à ce que les autorités le voient."

"Les arbres ont été coupés pour dégager la vue autour d’un panneau publicitaire : c’est la seule explication possible."

Nous avons parlé à des voisins, qui nous ont dit que les arbres avaient été coupés durant la nuit. De plus, nous avons réalisé qu’il y avait un lac d’un côté de la route, et aucun édifice commercial de l’autre côté. Donc les arbres ont sûrement été coupés pour dégager la vue autour d’un panneau publicitaire situé à cet endroit : pour nous, c’est la seule explication possible.

Nous nous sommes renseignés pour savoir s’il existait des vidéos de caméras de surveillance. Mais malheureusement, les caméras les plus proches sont trop loin. Nous avons alors contacté les autorités locales, qui ont rapidement démonté le panneau publicitaire et ouvert une enquête.


Une publicité en train d’être enlevée. Photo partagée sur Facebook par Sunil Mederametla.

Avec les autres bénévoles, dont le défenseur de l’environnement Vijay Nishanth [connu à Bangalore pour être le "docteur des arbres", NDLR], nous sommes retournés sur la route pour appliquer du fongicide sur les arbres coupés [un produit éliminant ou limitant le développement des champignons parasites sur les végétaux, NDLR]. Comme c’est la saison des pluies, des champignons pourraient se former sur les troncs, mais ce traitement devrait augmenter leur chance de survie. D’ailleurs, certains arbres commencent déjà à repousser.

"Bangalore est appelée ‘la ville des jardins’, mais elle devient une jungle de béton"

C’est le troisième incident du genre depuis deux mois, sur la même route. À chaque fois, ce sont des arbres situés près de panneaux publicitaires qui ont été coupés. Et l’année dernière, des arbres situés près d’un panneau faisant la promotion du dernier iPhone avaient été tués avec de l’acide

Bangalore est appelée la "ville des jardins". Mais depuis quelques années, il y a eu tellement de constructions que la ville est en train de devenir une jungle de béton. Donc il faut faire tout notre possible pour sauver les arbres que nous avons.

Nous organisons des rassemblements et nous postons des informations sur Internet, pour que les gens entendent parler de ce sujet et qu’ils n’hésitent pas à contacter les autorités s’ils entendent parler de la même chose.

Des protestataires se sont rassemblés sur le périphérique de Bangalore, le 19 mai, pour dénoncer la coupe d’arbres dans la ville.

Nous allons aussi faire campagne pour que les autorités de la ville limitent le nombre de panneaux publicitaires le long des routes de manière drastique, et nous suivrons leurs enquêtes de près. Nous espérons que des mesures seront prises rapidement à l’encontre des gens ayant coupé les arbres, pour envoyer un signal fort à tous ceux qui voudraient faire la même chose.