À l’occasion de la Coupe du monde, la marque allemande de bière Eichbaum a décidé d’afficher les drapeaux des 32 pays en lice sur les capsules de ses bouteilles. Mais la présence du drapeau saoudien, sur lequel est inscrite une profession de foi musulmane, n’a pas vraiment plu aux autorités du royaume.

La brasserie Eichbaum, basée à Mannheim en Allemagne, a manqué son coup de com’. Depuis le 10 mai, des photos publiées sur les réseaux montrant l’utilisation du drapeau de l’Arabie saoudite sur certaines capsules de ses bouteilles de bière ont valu à l’entreprise allemande une pluie de critiques.

Dans la publication ci-dessous, un Saoudien a ainsi interpellé sur Twitter Turki Alalshikh, conseiller auprès du Diwan royal (le bureau exécutif du roi d’Arabie Saoudite) :

"Des capsules de bouteilles d’une bière allemande qui portent les drapeaux des équipes qui participent à la Coupe du monde. Votre excellence @Turki_alalshikh, nous espérons que vous allez interpeller la Fifa afin qu’elle demande aux entreprises qui sponsorisent l'événement de ne pas utiliser le drapeau du tawhid (unicité de Dieu), mais plutôt le logo de la sélection, et ce afin que les mots du Seigneur ne se retrouvent dans des endroits inappropriés."

Un deuxième internaute lui a répondu pour ajouter que dans la "doctrine de l’islam, l’alcool est l’un des plus grands péchés". "Mettre le slogan (sic) de l’Arabie saoudite sur ce produit est une insulte à la religion islamique. S’il vous plaît changez votre produit et présentez des excuses", a-t-il poursuivi. 


Sur le drapeau de l’Arabie saoudite est en effet inscrite la chahada, la profession de foi musulmane. En français, elle pourrait se traduire par : "J’atteste qu’il n’y a point de divinité en dehors d’Allah et j’atteste que Mahomet est son messager". L'alcool est par ailleurs officiellement interdit dans le pays.

Les autorités saoudiennes ont rapidement réagi. Dans un communiqué, l’ambassade saoudienne en Allemagne a regretté une "provocation à l’égard du sentiment des musulmans" et une "humiliation du drapeau saoudien". L’ambassade assure par ailleurs avoir "immédiatement" pris contact avec les autorités allemandes concernées, notamment le ministère des Affaires étrangères, pour mettre un terme à la production de ces bouteilles et demander leur retrait du marché.

Dans une publication datée du 9 mai, supprimée depuis, l’entreprise avait déjà annoncé avoir reçu des "plaintes" concernant ses produits affichant le drapeau saoudien, mais avait défendu sa décision en insistant sur le fait qu’elle avait trouvé "logique et juste" de produire des bouteilles avec tous les drapeaux des 32 pays en lice pour la Coupe du monde, dont l’Arabie saoudite.


Mais face au tollé, la brasserie allemande a finalement annoncé, vendredi 11 mai, sur Facebook qu’elle arrêtait la production et allait retirer du marché les lots comportant un drapeau saoudien sur les conseils "de la police et des autorités en charge de la sûreté nationale". Elle a précisé qu’il ne s’agissait que de très peu de produits, la bannière saoudienne apparaissant sur une bouteille sur 171.