Des sites d’information israéliens ont publié une photo satellite, mardi 17 avril, affirmant qu’il s’agissait d’une base aérienne iranienne en Syrie. Sauf que les photos sont en fait… celles de l’aéroport civil de Mehrabad, à Téhéran.

Plusieurs médias ont publié la même photo satellite – comme Ynet ou I24 News –, l’identifiant comme une base iranienne en Syrie. Les deux sites, chacun citant une source sécuritaire israélienne, affirment que l’armée israélienne craindrait des représailles iraniennes après une frappe israélienne intervenue le 9 avril sur une base syrienne. L’attaque avait fait 14 morts, dont au moins 7 iraniens.


Le Jerusalem Post a également publié l’image, indiquant en légende qu’il s’agissait d’une preuve de l’engagement iranien en Syrie, et précisant que la photo avait été envoyée par le porte-parole de l'armée israélienne (IDF).

Pour autant, l’aéroport semble de taille très importante et au milieu d’une aire urbaine. Et pour cause : il s’agit en fait de l’aéroport international de Mehrabad, à Téhéran, un des plus anciens aéroports de Téhéran utilisé principalement pour les vols internes.
 
Une photo satellitaire de l'aéroport modifiée

La photo satellitaire initiale de l’aéroport en Iran a été modifiée. Une recherche de cet aéroport sur Google Maps affiche en effet cette image.


Voyez-vous la ressemblance ? Elle n’est pas flagrante, et pour cause : la photo postée par les médias israéliens a subi une rotation de 180 degrés. Une fois la photo remise dans le bon sens, il n’y a plus de doute : il s’agit exactement du même lieu.

Capture d'écran d'une photo satellitaire de l'aéroport Mehrabad de Téhéran prise par les Observateurs et retournée à 180 degrés.

Photo diffusée par les médias israéliens.

On retrouve les mêmes détails, les mêmes bâtiments sur cette photo satellite prise sur un outil gratuit en ligne comme Zoom.earth.


Capture d'écran d'un article du Jerusalem Post affirmant qu'il s'agit d'une base militaire iranienne en Syrie. On y voit en bas à gauche un rond-point emblématique de Téhéran où est situé la tour Azadi. Le Jerusalem Post a depuis corrigé la fausse information.

Depuis mercredi 18 avril, certains médias israéliens se sont cependant rendu compte de leur erreur et ont corrigé les légendes associées à la photo, comme le Jerusalem Post. D’autres en revanche affichaient toujours l’erreur sur leur site Internet mercredi soir.

Des images dans un contexte de tensions Israël-Iran

Israël n’a pas confirmé la frappe du 9 avril, mais les États-Unis, la Russie et la Syrie et l’Iran ont tous affirmé qu’Israël était responsable. Depuis le début de la guerre en Syrie, les relations entre Israël et l’Iran sont très tendues et l’État israélien a même accusé récemment les autorités iraniennes d'avoir envoyé des drones survoler son territoire.

Par ailleurs, Merhabad est un aéroport civil, mais où se déroulent des opérations militaires. Pour preuve, sur les photos satellitaires de l’aéroport de Téhéran, on distingue également la présence d’avions militaires de type "chasseurs".

Dans ces deux images, on peut voir la présence d'avions militaires sur l'aéroport Merhabad. Sur la première image, deux chasseurs sont abrités par l'aile d'un plus gros avion. Sur la seconde, prise sur map.tehran.ir, on peut voir un avion militaire à droite.