Un avion appartenant à l’armée de l’air algérienne s’est écrasé mercredi 11 avril, à Boufarik (25 kilomètres au sud de la capitale Alger), causant la mort de 257 personnes, principalement des militaires. Le bilan n’était pas encore définitif que des pages Facebook ont commencé à relayer des images en affirmant qu’elles avaient été prises sur les lieux du drame.

Le partage de fausses images sur les réseaux sociaux a particulièrement choqué dans le contexte de ce drame qui constitue la plus importante catastrophe aérienne qu'a connue l’Algérie depuis son indépendance, en 1962. Le journaliste Akram Kharief, spécialiste des questions de défense et d’armement, s’en est offusqué sur Facebook, dénonçant ces pratiques et appelant au respect des victimes et de leurs familles :


Parmi les vidéos les plus partagées, on trouve celle-ci, qui a été massivement relayée notamment par la page Facebook Troll Constantine. Elle a en effet été visionnée par plus de 1,3 million d’utilisateurs Facebook et partagée plus de 40 000 fois. Elle est accompagnée de cette légende :"En direct, le moment du crash d’un avion militaire près de l’aéroport de Boufarik de Blida":


Une autre page, Ma Kabylie, a également partagé la vidéo avec une légende similaire.  

Or, il ne s’agit là nullement de la vidéo du crash en Algérie mais d’un accident d’avion militaire qui a eu lieu le 28 juillet 2010 en Alaska, où les quatre membres de l’équipage ont été tués. Pour retrouver la vidéo d’origine, il suffit de copier le lien dans le plugin gratuit "InVid", sur Google Chrome.

De plus, l’appareil qui s’est écrasé aux États-Unis est un Boeing C-17 Globemaster III, tandis que l’avion de l’armée de l’air algérienne est un Iliouchine II-76. La vidéo originale a été inversée (effet miroir) et la qualité détériorée, probablement de façon à ce qu’il ne soit pas possible de lire "US AIR FORCE" écrit sur l’appareil
 :

La vidéo originale.

Détériorer la qualité d’une fausse vidéo est une pratique courante afin de brouiller les indices qui peuvent aider à en établir la source. C’est le cas par exemple avec cette vidéo présentée également comme étant celle du crash (et sur laquelle on a ajouté un logo "Nouvelles de la ville de Laayoun") mais qui en réalité montre le crash d’un avion survenu en Afghanistan en 2013.


D’autres fausses images circulent dans des pages Facebook. Si elles ne sont pas massivement relayées ou commentées par les utilisateurs (pas plus d’une centaine d’interactions), leur présence sur plusieurs pages augmente cependant le risque de duperie.

Vous avez un doute sur une photo ou une vidéo ? Suivez notre guide de vérification pour en avoir le cœur net et ne pas tomber dans le piège !