Les conseils santé distillés à coups de vidéos sur les réseaux sociaux en Afrique de l’Ouest sont nombreux et souvent allègrement partagés. Pourtant, certains, au-delà d’être loufoques, sont faux et peuvent parfois avoir de graves conséquences. Avec le site de vérification des faits Africa Check, notre rédaction a enquêté sur le phénomène et identifié quelques techniques pour repérer les intox.

Perdre du ventre grâce à une recette miracle venue du Sénégal, guérir grâce à des produits du quotidien ou soigner un cancer avec une méthode incroyable… les conseils "santé "sur Facebook, WhatsApp ou YouTube sont parfois pour le moins surprenants. Ce qui n’empêche pas certains internautes de les prendre tout à fait au sérieux. Nous avons identifié quatre exemples significatifs.


Retrouvez la première partie de notre enquête ici :

>> LIRE SUR LES OBSERVATEURS : Les intox sur la santé en Afrique : comment repérer ces conseils bidons ? (1/2)
                                  

3/ La diététique, une bonne façon de faire du clic sur du faux - même pour les médias "sérieux"

En matière de santé, les articles ou vidéos promettant monts et merveilles pour avoir un corps de rêve ne manquent pas. Le sujet le plus partagé propose de "perdre la graisse du ventre" grâce à une pseudo-recette miracle composée de jus de citron, jus d’orange, miel,  gingembre râpé, persil, concombre, feuilles de menthe fraîche et quelques cuillères à soupe de vinaigre de cidre.



On compte sur YouTube une vingtaine de vidéos proposant ce mélange, dont celle d’une YouTubeuse camerounaise qui a dépassé les 300 000 vues.

Cette "recette" est aussi reprise par des sites web sénégalais jugés sérieux et qui utilisent l'une de ces vidéos.

Pourquoi c'est faux

Ces recettes n’ont aucune efficacité prouvée, comme l’a expliqué la nutritionniste Mame Mbayame Dione à Africa Check :

Le citron est un antioxydant qui peut aider à se sentir mieux, en forme et permettre à l’organisme de mieux récupérer. Mais la consommation immodérée de citron peut déclencher des maux de ventre chez quelqu’un qui a des problèmes gastriques.

Le citron peut faciliter la digestion, mais ne peut pas faire maigrir. L’acide citrique aide à digérer les lipides mais n’empêche pas de les stocker. Cette confusion a même été entretenue par des stars, comme Gwyneth Paltrow, qui affirmait qu’il fallait boire du citron le matin pour maigrir facilement.

Le conseil d’Africa Check : "Demander à votre praticien reste la meilleure solution"


Le rédacteur en chef d'Africa Check, Assane Diagne, met en garde contre ces articles venant d'un site en apparence sérieux :
 
Il faut être particulièrement vigilant car la presse en ligne sénégalaise se fait souvent le relais de ces intox, même des sites réputés plutôt sérieux, tout simplement car cela rapporte du clic, et donc de l’argent grâce à la publicité. Si vous avez un doute, demander à votre praticien reste la meilleure des solutions.

4/ Des vidéos scientifiques… totalement bidonnées

Il arrive que des internautes jouent aux apprentis scientifiques. "Voilà la preuve que l’ail a des effets positifs sur la santé" s’exclame "Colonel Dudu Fils", un internaute derrière une page qui compte 230 000 abonnés. La vidéo montre… une supposée cellule cancéreuse repoussée par une gousse d’ail. Si nombre d’internautes se moquent, en commentaire, de l’expérience totalement improbable, la vidéo a été vue plus de 100 000 fois.

La vidéo vient en fait du web kazakh, et l’internaute n’a visiblement fait aucune vérification. Comme l’ont expliqué les Décodeurs du Monde, "l'amas noir n'est pas une "cellule cancéreuse mais plutôt un ferrofluide, liquide contenant des particules ferromagnétiques et ayant la particularité de se déplacer ou de se déformer au contact d'un champ magnétique extérieur".

La supercherie consiste simplement à utiliser un objet aimanté, utilisé en dehors de l’écran, pour faire bouger la forme noire. Le même type d’expérience est visible dans la vidéo ci-dessous.

Le liquide visible dans la vidéo est basé sur le même principe que ce qui est expliqué dans celle ci-dessus.

Le conseil d’Africa Check : "Je vois un lien entre la popularité de ces vidéos et les difficultés d’accès aux soins"

Pour Assane Diagne, rédacteur en chef d'Africa Check, ces vidéos d'apparence anodines peuvent avoir de graves conséquences :

Je trouve ces vidéos très dangereuses, d'autant plus qu'il s'agit d'une question de vie ou de mort. Je vois un lien entre leur popularité et les difficultés dans l'accès aux soins. Cela peut pousser certains à abandonner leur traitement avec tout ce qu'il y a comme conséquences. Avant de partager, il faut se poser des questions simples : vérifier qui sont les personnes et les sites derrière ces vidéos, sont-ils des professionnels de santé ?… Sur des contenus sensationnalistes comme celui-ci, éviter de relayer est la règle, car cela peut avoir des conséquences sur les plus crédules.

Ces exemples, s’ils sont parfois ridicules et inefficaces, ne sont cependant pas tous dangereux, au contraire de certains conseils "santé" qui circulent parfois sur YouTube à destination des femmes. Notre rédaction a notamment enquêté sur les vidéos qui prétendent expliquer aux femmes africaines comment "redevenir vierges", que vous pourrez retrouver en cliquant sur l’image ci-dessous :

Cliquez sur l'image pour lire l'article : "Vidéos pour "redevenir vierge" sur le web africain : approximations et intox en série"
Article écrit en collaboration avec
Alexandre Capron

Alexandre Capron , Journaliste francophone

santé /  Intox