Une annonce alléchante publiée sur Facebook propose à des internautes de postuler pour une "demande de loterie Visa 2018 "afin d’obtenir un visa pour la Nouvelle-Zélande.

Pour attirer l’internaute, il est précisé :

La Nouvelle Zélande [a actuellement] un marché en expansion en raison de l’augmentation du commerce extérieur, la main d’œuvre est nécessaire pour répondre à l’offre quotidienne à travers le monde. Le pays cherche la force de travail pour pousser l’économie à la fin 2018, a déclaré le premier ministre Bill English.

En dessous-un questionnaire propose de rentrer ses coordonnées, et plusieurs liens renvoient vers des formulaires de demande de visa en ligne.

La page a été partagée plus de 500 fois depuis janvier et aimé par près de 3000 personnes.

 

Cette "Loterie visa internationale "permet-elle d’avoir un visa pour la Nouvelle-Zélande ? – NON

Ce site n’est en fait qu’un moyen pour la personne qui l’a créé de pouvoir vendre de la publicité, et renvoyer vers des questionnaires permettant de récupérer les données de l’internaute, si celui-ci les remplit.

Dans l'article décrivant pourquoi et comment obtenir un visa, un questionnaire propose à l'utilisateur de rentrer ses coordonnées.
 

L’objectif de ce type d’escroquerie est, à minima, de pousser l’internaute à s’inscrire sur des lettres d'informations marketing qui vont rapporter à leur créateur de l'argent à chaque souscription d’un nouvel utilisateur, mais sans que l’internaute s’en rende compte. Ces données personnelles une fois rentrées peuvent être utilisées pour être revendues à des publicitaires, ou plus grave, soutirer de l’argent grâce aux coordonnées bancaires rentrées dans le questionnaire.

Quelques indices pouvaient inviter à la méfiance. Le descriptif de la situation économique de la Nouvelle Zélande est très vague, et sa syntaxe hésitante. Par ailleurs, le fameux site a été créé par un Nigérian et il est basé à Abuja, comme l’indique le site WhoIs Lookup. Le lien avec la Nouvelle-Zélande ne saute donc pas aux yeux… Ce sont autant d’indices permettant de douter de la véracité de la démarche.

Grace à un outil d'analyse des données d'un site internet, comme celui-ci, il est possible de voir que ce site promettant des visa pour la Nouvelle Zélande a été enregistré par quelqu'un basé au Nigeria.
 

Ce type de sites promettant des visas autant pour la Nouvelle-Zélande que pour le Canada, se multiplie. En avril 2017, notre rédaction avait enquêté sur les faux programmes promettant des visas canadiens aux étudiants pour mieux les arnaquer. Pour relire notre enquête, vous pouvez cliquer ci-dessous:

 

Cliquez sur l'image pour lire l'enquête : "Ces 'programmes d'immigration' pour le Canada qui escroquent des Africains"