Chaque soir, des bénévoles bruxellois vont à la rencontre des migrants qui se regroupent au parc Maximilien, dans le centre de la capitale belge. Leur objectif : qu’aucun des quelque 400 migrants ne dorme dehors. Et pour cela, autant faire simple : comme notre Observateur, ils les hébergent carrément chez eux.  

Ce mouvement citoyen dérange le gouvernement, mais notre Observateur Yoon Daix n’a pas l’intention de s’arrêter.  Il a commencé en 2015 : "j’ai accueilli un couple de Syriens chez moi, j’ai trouvé cette rencontre extraordinaire, marrante, c’était beaucoup d’émotion" dit-il. Depuis, il adore sa "double vie", entre son emploi la journée et ses soirées avec les migrants. C'est ce qu’il raconte dans cet extrait de notre émission.