Un communiste et un homosexuel qui se lime les ongles et mange une banane de façon suggestive au domicile d’un couple : c’est l'une des scènes d’une vidéo devenue virale ces derniers jours en Russie. Elle appelle de façon implicite à voter pour Vladimir Poutine lors de l’élection présidentielle de mars, pour éviter que les gens ne vivent un "cauchemar". D’autres vidéos incitant la population à se rendre aux urnes ont circulé ces derniers jours.

Le premier tour de l’élection présidentielle russe est prévu le 18 mars. Huit candidats sont en lice, dont Vladimir Poutine, qui brigue un quatrième mandat et devrait l’emporter aisément. Le principal opposant, Alexeï Navalny, a été écarté en raison de condamnations pénales qu’il réfute. Il a appelé au boycott du scrutin. L’enjeu principal réside donc dans le taux de participation. Mais s’il est bas, l'élection sera quand même validée.

C’est dans ce contexte que trois vidéos ont été diffusées sur les réseaux sociaux en Russie ces derniers jours, appelant les électeurs à voter de façon implicite.

Une vidéo jouant sur la peur du communisme et de l’homosexualité

L’une d’entre elles est rapidement devenue virale, comptabilisant plus de trois millions de vues. Elle a notamment été partagée sur Facebook par Alexandre Kazakov, un analyste politique soutenant le Kremlin et qui se présente comme conseiller des séparatistes prorusses à Donetsk, en Ukraine.


Dans cette fiction, qui se déroule à la veille de l’élection, une femme dit à son conjoint de mettre le réveil pour aller voter. Il répond que c’est inutile, puisqu’un président sera élu qu’ils se rendent aux urnes ou non.

Le lendemain matin, il est réveillé par un militaire qui lui annonce qu’ils vont le recruter dans l’armée. L’homme dit qu’il ne comprend pas car il a 52 ans. L’officier rétorque qu’il est désormais possible d’intégrer l’armée à 60 ans, grâce au nouveau président qu’il a choisi. L’homme dit n’avoir voté pour personne, avant de refermer la porte.

Il tombe ensuite sur son fils, qui porte le foulard rouge des jeunesses communistes (disparues en 1991) et lui réclame une forte somme d’argent pour financer la sécurité dans son école. Il s’agit probablement d’une allusion à Pavel Groudinine, l’un des candidats de l’élection, qui porte les couleurs du Parti communiste et pourrait terminer deuxième du scrutin.

Horrifié, l’homme découvre ensuite dans sa cuisine un homme qui se lime les ongles et mange une banane. Sa femme explique que les familles doivent désormais prendre en charge les homosexuels ayant été plaqués par leur partenaire, et précise à son mari qu’il sera obligé d’être son nouveau partenaire si cet homme ne retrouve personne. Il pourrait s’agir d’une référence à la candidate Ksenia Sobtchak, favorable au mariage homosexuel.

L’homme se réveille finalement et réalise que c'était un cauchemar. Il réveille alors sa femme pour lui dire qu’il faut aller voter.

Le nom de Vladimir Poutine n’est jamais prononcé, mais la vidéo appelle clairement à voter pour lui. En 2013, une loi interdisant la "propagande homosexuelle" devant des mineurs avait été votée sous sa présidence, interdisant de facto toute manifestation en faveur des droits de cette minorité.

La candidate Ksenia Sobtchak a d’ailleurs dénoncé cette vidéo sur Instagram : "On peut faire des plaisanteries sur tout le monde. [...] Mais présenter la communauté LGBT comme étant une menace dans un pays homophobe n’est plus une blague."


Andrei Beck est l’un de nos Observateurs à Saint-Pétersbourg :

Beaucoup de jeunes ont ironisé sur cette vidéo car elle tente de faire peur aux gens – en leur disant qu’ils pourraient être obligés de vivre avec des gays – pour les inciter à voter, comme s’il n’existait pas de meilleurs arguments. Cela dit, je pense que ces commentaires ne reflètent pas l’homophobie ambiante, puisque beaucoup de Russes soutiennent la loi de 2013.


Selon l’actrice jouant le rôle de l’épouse, la vidéo a été tournée par Alexandre Boikov, un réalisateur ayant travaillé pour des chaînes de divertissement dans le passé. Il a d’ailleurs admis de façon implicite qu'il l'avait réalisée, en déclarant à une chaîne de télévision ne pas vouloir communiquer le nom du client qui l'avait commandée... avant d'indiquer finalement qu’il n’avait rien à voir avec elle.

Les autres acteurs, eux, n’ont fait aucun commentaire à ce sujet. Mais aucun n’est connu pour ses opinions politiques.

 

Une vidéo avec une femme enceinte et un taxi

Deux autres vidéos, plus neutres, ont été diffusées récemment pour inciter les gens à voter. Dans celle ci-dessous, une femme enceinte se trouve dans un taxi qui roule à toute vitesse, avant de s’arrêter… devant un bureau de vote.


Cette vidéo pourrait également avoir été réalisée par Alexandre Boikov, puisque l’acteur jouant le chauffeur de taxi a travaillé avec ce réalisateur pour la série télévisée "The Junior Team", selon le média russe "The Village".
 

Une vidéo dans une boite de nuit

Dans cette dernière vidéo, des jeunes font connaissance dans une boite de nuit. La jeune fille demande au garçon s’il a 18 ans. Il dit que oui, mais avoue ne pas avoir voté à la présidentielle. La fille lui lance alors : "Et tu dis que tu es adulte ?"


La vidéo a été réalisée par la société Rosvideo : elle a indiqué qu’elle avait décidé elle-même de la faire pour encourager les jeunes à voter. Elle affirme ne soutenir aucun parti et ne pas savoir pourquoi d’autres vidéos semblables ont été diffusées au même moment.

Andrei Beck conclut :

Actuellement, tout le monde semble encourager les gens à voter. Par exemple, il y a quelques semaines, les autorités ont annoncé que les gens pouvaient s’inscrire dans un nouveau bureau de vote en ligne, alors que cette démarche nécessitait auparavant de se déplacer. Cela dit, je ne pense pas que Poutine s’inquiète d’un éventuel faible taux de participation, qui pourrait impacter la légitimité de sa réélection… Quant à Ksenia Sobchak, elle souhaite que les gens aillent voter pour qu’il y ait un maximum de voix contre lui.


 

Article écrit en collaboration avec
Chloé Lauvergnier

Chloé Lauvergnier , Journaliste francophone