Depuis dimanche 28 janvier, une compagnie aérienne vietnamienne est dans l’œil du cyclone pour avoir organisé un défilé de mannequins en bikini dans l’avion qui ramenait une équipe de football dans leur pays. Le but était de les féliciter pour leur performance en Coupe d’Asie, mais notre Observatrice explique que l’incident a en réalité renvoyé une image désastreuse du Vietnam, dans un moment de grande fête nationale.

"Tout le monde ne parle que de ça", affirment plusieurs de nos Observateurs. L’équipe de football nationale des moins de 23 ans rentrait, samedi 27 janvier, d’un match historique qu’elle avait disputé contre l’Ouzbékistan en finale de la Coupe d’Asie. Historique car c’était la première équipe vietnamienne à être arrivée en finale d’une compétition régionale. Les jeunes Vietnamiens ont été héroïques, s’inclinant d’un but, 2-1, après un match disputé dans la neige et le froid à Changzhou City, en Chine.

Malgré la défaite, les joueurs de l’équipe vietnamienne ont eu droit à un curieux cadeau dans l’avion devant les ramener chez eux le 28 janvier : la compagnie aérienne Vietjet a envoyé plusieurs danseuses peu vêtues se déhancher auprès des jeunes hommes. Ces derniers n’ont pas toujours l’air très à l’aise face à ce spectacle imprévu…


Le coup de pub a donc tourné au fiasco pour la compagnie aérienne qui a reçu de très nombreux commentaires hostiles. Vingt-quatre heures après les faits, elle a publié un communiqué sur sa page Facebook pour s’excuser, expliquant qu’il s’agissait d’un "mouvement improvisé" de dernière minute.

Et la compagnie a d’ores et déjà été sanctionnée : l’aviation civile du Vietnam lui a infligé une amende de 40 millions de dong, soit la modique somme de 1 420 euros.

"Cette compagnie aérienne a déshonoré les Vietnamiens"

Do Thi Tuyet Mai est une de nos Observatrices vietnamiennes. Elle vit à Saïgon où elle fait partie d’un collectif d’artiste. Elle a suivi avec passion l’épopée de l’équipe de football des moins de 23 ans, avant que le scandale n’éclate.
 
Imaginez-vous : c’était la première fois qu’une équipe vietnamienne arrivait à ce niveau de compétition. Pour nous, ces jeunes hommes ont montré du talent, du courage, et de l’humilité. Ils nous ont rendu immensément fiers et ont montré une belle image du Vietnam. Tout le monde était heureux de célébrer cela, et au milieu de cette joie immense, VietJet en a profité pour se faire un coup de publicité sur le dos de ces jeunes. En faisant cela, c’est comme si cette compagnie aérienne avait été irrespectueuse envers ces jeunes, qui étaient très mal à l’aise. Vietjet a déshonoré les Vietnamiens.

La compagnie Vietjet a été renommée "Vietsex" par certains internautes, qui ont largement partagé ce dessin.
 
"De plus en plus de personnes s’opposent à cette logique de montrer des filles dénudées pour féliciter ou accueillir des invités"

Plusieurs médias vietnamiens et occidentaux se sont également indignés que la compagnie entretienne l’image de "femme-objet". Vietjet s’était d’ailleurs déjà illustrée par le passé en organisant des défilés dans ses avions, afin de lancer une marque de lingerie en 2012, ou plus récemment en lançant un calendrier composé uniquement de top-models en maillot de bain.

Pour Do Thi Tuyet Mai, cette fois, la compagnie est allée trop loin :
 
Se montrer en bikini, et être exubérant, ce n’est pas dans nos traditions au Vietnam, ni pour féliciter quelqu’un, ni pour accueillir des invités. De plus en plus de gens s’opposent d’ailleurs à cette tendance à montrer des filles dénudées lors de cérémonies : en novembre 2017, plusieurs internautes et journalistes s’étaient interrogés sur les tenues très sexy portées par des serveuses pour accueillir des chefs d’État [lors d’un sommet du forum de la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique, NDLR] au détriment de tenues traditionnelles comme le Ao Dai [une robe traditionnelle vietnamienne, NDLR]. Il s’était passé exactement la même chose lors de la venue de Barack Obama en 2016.

Certaines télévisions vietnamiennes ont diffusé les extraits, mais en floutant les corps des jeunes filles en bikini.

La société vietnamienne, où un parti unique, communiste, est au pouvoir, reste très conservatrice sur la question de la sexualité et de la nudité, et la censure n’est pas rare. En juillet 2016, les autorités avaient d’abord voté une loi pour interdire aux mannequins ou aux danseurs de faire la promotion de la nudité ou de porter des "vêtements qui exposent des parties du corps" avant de la révoquer, après des critiques du monde artistique.
Article écrit en collaboration avec
Alexandre Capron

Alexandre Capron , Journaliste francophone