La pluie n’est pas franchement la première chose que l’on associe à l’Arabie Saoudite, et les inondations encore moins. Mais à Jeddah, station balnéaire sur la mer Rouge, il s'en produit presque une par an . C'est  arrivé le mardi 21 novembre : ce jour-là, des intempéries ont fait deux morts par électrocution et trois blessés. Mais en parallèle, certains en ont profité pour surfer sur l’événement, littéralement.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs vidéos montrent ainsi des habitants chevauchant un surf, tractés par un gros 4x4. Mais les images sont particulièrement cocasses parce que les surfeurs ne portent pas de tenues de bain mais les habits traditionnels saoudiens.

Ainsi de cet homme vêtu de son qamis.


Et, plus surprenant encore, cette personne en abaya, l’habit traditionnel des femmes Saoudiennes. Difficile de savoir s’il s’agit d’un homme faisant une blague ou d’une Saoudienne, peut-être inspirée par la récente autorisation accordée aux femmes de conduire des voitures.


D'autres ont préféré le pédalo:

Au royaume wahhabite, Jeddah fait figure de petite exception : dans une société ultra-conservatrice, elle est une ville relativement ouverte.  Située au bord de la mer Rouge, elle est un important lieu touristique, connu notamment pour ses impeccables plages privées et son offre de sports nautiques.  

 

>> LIRE SUR LES OBSERVATEURS : Alcool et tenue légère : les fêtards de Jeddah rattrapés par la police saoudienne