Des photos et une vidéo montrant une créature presque sans poil, avec quatre pattes, une queue et des petites dents pointues sont devenues virales sur les réseaux sociaux, notamment en Indonésie, en Malaisie ou encore au Brésil. Depuis une dizaine de jours, des internautes se sont enflammés, croyant voir un "bébé loup-garou" ou une "créature mi-homme mi-animal". Mais la réponse n’a rien de surnaturel et se trouve en Italie.

En Indonésie, des photos de la créature ont notamment été relayées le 11 octobre par la page Facebook "AKU CINTA ALLAH" ("J’aime Allah"), avec la légende suivante : "Ce bébé a été trouvé. C’est le résultat de relations sexuelles entre une lionne et un humain. Ça va être la fin du monde… Tapez amen et partagez.." Le post a été partagé plus de 40 000 fois.


Fyant Layuk, l’un de nos Observateurs indonésiens, indique :

Ici, c’est une méthode classique pour avoir des clics : des pages publient des photos très tristes ou choquantes, montrant un bébé ou une personne âgée par exemple, en leur souhaitant bonne chance, et à la fin, il est demandé aux internautes de taper "amen", "bonne chance", "santé", d’aimer la page ou de partager les images. Et beaucoup de gens croient à ces histoires.


Au Brésil, une internaute a relayé l’une de ces photos le 12 octobre sur Facebook, en écrivant : "Miséricorde ! Moi qui pensais avoir tout vu…" Ce qui a valu à sa publication d'être partagée plus de 29 000 fois.


Un démenti de la police en Malaisie

En Malaisie, une vidéo montrant la même créature a circulé, notamment le 13 octobre, sur la page YouTube de l’internaute "Shah R", dont c’est la seule vidéo. Il affirme : "Des créatures étranges ont été trouvées dans la forêt à Pahang [l’un des 13 États du pays, NDLR]. Quand on l’a trouvée, cette créature était toujours vivante. Maintenant, cette créature se trouve dans un laboratoire secret." L’internaute ne donne aucune source ou preuve pour appuyer ses propos, mais la vidéo a été vue plus de 40 000 fois.


Elle a également été relayée par différentes pages Facebook malaisiennes, ici ou encore , toujours avec les mêmes explications.

Ces images ont tellement circulé dans le pays qu’elles ont poussé les autorités à réagir. Selon les médias locaux, le chef de la police de l’État de Pahang a déclaré qu’elles n’étaient pas vraies et qu’elles avaient été trouvées sur Internet, avant d’être partagées par des internautes assurant que la créature avait été trouvée dans l’État de Pahang. Il a indiqué que la police n’avait reçu aucune information concernant une telle découverte dans la région et encouragé les gens à cesser de relayer cette histoire.
 

Une figurine en silicone fabriquée en Italie

Quelques recherches sur Internet permettent de découvrir que cette créature est une figurine en silicone fabriquée par l’Italienne Laira Maganuco, qui se présente sur Facebook comme une "artiste autodidacte fabriquant des créatures et des sujets hyper réalistes en silicone souple". Sur sa page Facebook et sur son site Internet, on trouve d’ailleurs d’autres créatures du même genre.

C’est elle qui a posté une vidéo et des photos de la figurine, le 5 octobre, en indiquant : "Bébé loup-garou fait en silicone platine disponible à partir d’aujourd’hui." La vidéo, postée à deux reprises, a été vue plus de 5,3 millions de fois sur sa page.


Sur son site Internet, cette figurine est vendue 200 euros. On y apprend qu’elle peut être fabriquée sur commande et expédiée dans le monde entier :


Le 28 septembre, Laira Maganuco avait également posté des photos de cette figurine, alors qu’elle n’était pas encore achevée.

 

"Des gens dans le monde entier ont été persuadés qu’il s’agissait d’un être vivant : cela montre que ma figurine a été bien réalisée "

Contactée par la rédaction des Observateurs de France 24, elle a indiqué :

Le fait que des images de ma figurine soient devenues virales m’a embêtée au début, surtout parce que des gens ont dit que c’était faux, sans compter que ça les a alarmés pour rien. Mais en même temps, j’ai été satisfaite de voir que des personnes dans le monde entier ont été persuadées qu’il s’agissait d’un être vivant, car cela montre qu’elle a été bien réalisée. Je suis fière que ma "créature" ait suscité autant l’intérêt, puisque l’art doit secouer les consciences.

D'une manière générale, je suis passionnée par l’hyperréalisme et le surréalisme. Je crée des œuvres qui sont le fruit de mon imagination, avec différents matériaux, dont la silicone. J’expérimente et j’invente différentes techniques. Parmi mes clients, il y a vraiment de tout. Des galeristes m’ont déjà demandé d’exposer mes travaux.


Sur les réseaux sociaux, tout le monde ne s’était pas laissé avoir pour autant. Dans les commentaires sous les images, des internautes avaient notamment remarqué que la créature avait toujours la même expression, quelle que soit la photo. En outre, plusieurs pages Facebook ayant diffusé les images avaient bien précisé qu’il s’agissait d’une figurine en silicone, dès le 10 octobre, à l’image de celles de deux pasteurs évangéliques basés au Brésil (Marcio Santana et Valdir Soares).

 

Article écrit en collaboration avec
Chloé Lauvergnier

Chloé Lauvergnier , Journaliste francophone