Chaque été, dans la capitale française a lieu l’opération "Paris plage". Voici désormais sa réplique en Côte d’Ivoire : "Treich Beach". Des bénévoles de Treichville, une commune d’Abidjan, ont mis en place le temps d'un week-end, une plage grandeur nature pour en faire profiter ses jeunes habitants.

Piscines gonflables, jeu de tennis-ballon ou de pêche au canard : sur 300 m² de l’avenue 11 de Treichville, les enfants de la commune ont pu avoir accès à une plage urbaine, du 25 et au 27 août. L’opération a été menée bénévolement par l’ONG "My Own Business", déjà connue pour avoir rénové plusieurs centaines de mètres d’avenue en mars 2017 à Treichville.


"À côté de la piscine, on a une bibliothèque et des ateliers de sensibilisation à l’hygiène"

Notre Observateur dans le quartier, Ismaël Amed, a participé à la mise en place de cette initiative :

L’idée nous a été soufflée par des membres de la diaspora en France, où cela existe à plusieurs endroits éloignés de la mer [le concept a été mis en place pour la première fois en France en 1996, à Saint-Quentin, en Picardie, ville située à 160 kilomètres de la mer, NDLR]. La plage la plus proche de Treichville est celle de Port-Bouët, qui se trouve à environ 25 kilomètres. Ce sont aussi les ressortissants de la diaspora française à Treichville qui nous ont aidés à financer Treich Beach.



Beaucoup d’enfants du quartier n’ont jamais eu l’occasion de s'y rendre, car leurs parents n’ont pas les moyens de les emmener. D’autres n’ont jamais pu mettre les pieds dans un centre de loisirs. On a voulu donner la possibilité à ces gamins de Treichville de s’amuser avec des activités ludiques. Sur place, il y avait aussi une bibliothèque et des petits ateliers de sensibilisation à l’hygiène corporelle et à la salubrité publique. L’opération a été une vraie réussite, puisqu’en trois jours, nous avons accueilli près de 800 enfants… C’était bien au-delà de nos espérances.



L’installation d’une plage éphémère est une première à Abidjan selon plusieurs de nos Observateurs. Des espaces verts publics et récréatifs existent dans la capitale économique, comme l’"Espace Coca-Cola "dans le quartier du Plateau, mais pour en profiter, il faut acheter un repas ou une boisson aux restaurateurs, voire louer un transat.
Forts de leur succès, les bénévoles prévoient une prochaine édition de Treich Beach à l’été 2018.



Vous pouvez découvrir d’autres projets
de cette ONG dans les articles ci-dessous :


Des Ivoiriens rénovent eux-mêmes leur avenue, du trottoir aux façades

Si vous voulez aider cette initiative, vous pouvez consulter la page Facebook de My Own business ou nous écrire à obsenges@france24.com



Article écrit en collaboration avec
Alexandre Capron

Alexandre Capron , Journaliste francophone