Depuis ce week-end, des internautes ivoiriens s’interrogent sur une créature maritime "bizarre" aperçue sur le bord de mer à Port-Bouët, une commune d’Abidjan. Sollicités par des lecteurs, la rédaction des Observateurs a enquêté pour en savoir plus sur ce poisson, qui a entraîné des réactions parfois extravagantes.

Urgence J'aimerai avoir le nom de ce poisson bizarre qu' la mer à faire sortie en plein après midi

Publié par Patron Camus sur mardi 15 août 2017

L’animal marin a été retrouvé le mardi 15 août sur la plage de Port-Bouët, une commune d'Abidjan. D’une circonférence d’un mètre, il a suscité la curiosité des habitants multipliant les selfies et l’admiration d’internautes, certains parlant de "nouvelle espèce de poisson" voire même de "miracle de Dieu".

D’autres témoins ont cependant eu des comportements dangereux pour l’animal en lui grimpant dessus, une attitude épinglée par de nombreux internautes se demandant pourquoi les habitants n’avaient pas essayé de sauver l’animal.

C'est à cause d'un poisson Lune qu'ils font une tonne de cirque comme ça ?🤦🏾‍♀️🤦🏾‍♀️pffff Ivoirien même ce n'est vraiment pas la peine quoi tjrs dans l'excès 😒😒🙄🙄🙄🚶🏾‍♀️🚶🏾‍♀️🚶🏾‍♀️🤦🏾‍♀️

Publié par Ashley Chanel sur samedi 19 août 2017


Quelques commentaires ont rapidement évoqué qu’il pourrait s’agir d’un poisson-lune… et ils avaient raison.

"Cette espèce de poisson est de plus en plus menacée"

La rédaction des Observateurs de France 24 a montré les images à Maryam Mirzaloo, chercheuse en paléo-océanographie, une discipline qui vise à étudier la géologie des océans, qui vit à Berlin. Elle confirme que ce poisson est un "Mola Mola", plus communément appelé poisson-lune.

C’est un poisson qui a des os, qui peut peser jusqu’à une tonne et qui vit principalement dans les eaux tropicales. On peut aussi le trouver dans des eaux supérieures à 12 degrés. Sa particularité, c’est qu’il est tout plat. Cela lui permet de nager sur le côté pour absorber la lumière du soleil et emmagasiner de la chaleur. Cette action va lui permettre de nager plus profondément. Chez les vertébrés, c’est un poisson champion du monde en matière de reproduction car il peut pondre jusqu’à 300 millions d’œufs en une seule fois.

Cependant, ce poisson est de plus en plus menacé : il se nourrit principalement de méduses. Ces 20 à 30 dernières années, leur nombre a fortement baissé car ils confondent les méduses avec les sachets plastiques qui flottent dans l’océan.

Selon des témoins sur place, le poisson était décédé lorsque les habitants l'ont repéré sur la plage dans l'après-midi du 15 août.

Selon des témoins contactés par la rédaction des Observateurs, le poisson-lune était déjà décédé lorsqu’il a été découvert par des habitants. Certains ont essayé de le remettre à la mer, mais les vagues l’ont ramené à plusieurs reprises. Joint par France 24, Barthélémy Kouassi, du syndicat des marins-pêcheurs ivoiriens, précise :

Pour ce cas, le poisson est impropre à la consommation, et pour éviter qu'il se décompose, il a ensuite été enterré. Les pêcheurs en profitent généralement pour faire une cérémonie informelle pour rendre à la nature ce qui lui appartient et demander une bonne pêche pour le futur.

Ce n'est pas la première fois qu'un animal de mer échoue sur une plage ivoirienne, même si c'est assez rare : il y a eu 3 cas l'année dernière, et à ma connaissance, c'est le premier pour 2017 à Abidjan.

Vous voulez nous montrer une photo, une vidéo, sur un événement qui s'est passé près de chez vous ? Envoyez-nous un mail à observateurs@france24.com, sur notre page Facebook ou notre WhatsApp (+33 6 30 93 41 36)...