Depuis le début du mois de mai, une psychose s’est emparée de nombre d’internautes africains : photos et vidéos à l’appui, beaucoup essaient de démontrer que des aliments en plastique, tels que du riz ou des œufs, seraient vendus dans leur pays. C’est une théorie du complot qui trouve son origine en Asie et dont la répercussion en Afrique relève d’un réflexe protectionniste et d’une revendication identitaire.

Cet article est le premier d'une enquête en deux parties, nous décryptons trois vidéos populaires, et montrons pourquoi elles sont détournées ou cherchent à manipuler leur audience.

Retrouvez la deuxième partie de cette enquête à la fin de notre article.

Sénégal, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gambie… depuis environ un mois, plusieurs vidéos circulent sur Facebook, WhatsApp ou Twitter, montrant à chaque fois la même chose : du riz qui contiendrait du plastique. Parfois, cela est prouvé à partir de vidéos montrant la supposée fabrication de ces aliments destinés à la consommation. D’autres fois, ce sont des consommateurs eux-mêmes qui à travers des tests tentent de montrer la présence de plastique dans le riz.

L’équipe des Observateurs a identifié au moins 16 vidéos différentes sur cette thématique ayant fait surface lors de ces cinq dernières semaines. Certaines d’entre elles sont assez facilement identifiables comme étant des intox. Nous vous expliquons comment avec trois cas décryptés par nos équipes :


1. Des preuves de fabrication de riz plastique ?
Non, des granules industrielles

L'une des vidéos les plus populaires et la plus relayée récemment montre la production de présumé "riz plastique" dans une usine. On y voit un homme filmer un processus de production, montrant d’abord des employés mettant du plastique dans une machine, puis ce plastique transformé ensuite en une sorte de granulé long et fin ressemblant, selon les personnes qui relaient ces vidéos, à du riz.

URGENT URGENT...quand on vous parle du riz en plastique fabriqué par les chinois ce n'est pas de la blague

Posted by Vieuxgazeur Vieuxgazeur Lehourou on Monday, May 8, 2017


Pourtant, un détail dans la première vidéo permet de donner un indice sur ce qu’est cette chaîne de production : à la 49e seconde, on peut voir un sac, sur lequel est écrit "Eva". Quelques recherches sur Internet permettent d’identifier que c’est le nom du produit d’une entreprise chinoise, Sinopec, qui fabrique du polyéthylène. Les mini particules sont donc en fait très probablement des granulés de plastique destinés à protéger des objets fragiles, comme du verre par exemple, une fois mis dans des cartons.

A gauche, la vidéo montrant une supposée production de riz plastique, avec un sac posé par terre. Ce sac, on le retrouve sur un site de vente en ligne. On peut lire Ethylene Vinyl Acetate, un produit servant à remplir des cartons de granulés de plastique pour protéger des objets fragiles.

De plus, il est assez facile de retrouver des vidéos similaires sur Internet, montrant le même processus : en tapant "pellet filling" sur Youtube (en français, "particules de calage "), on retrouve exactement le même type de machines qui produisent le mêmes produits destinés aux emballages d’objets.


2. Du riz qui brûle ?
Oui, c’est possible

D’autres vidéos largement relayées concernent la cuisson du riz, et prétendent prouver le caractère "plastique" de certains riz au motif qu’ils brûleraient et se réduiraient en cendres.

Avis à tous ceux(Gabonais et non Gabonais) qui habitent le royaume du roi dictateur Ali Bongo Ondimba grand sanguinaire devant l'éternel.

Posted by Johnny patcheko on Saturday, May 6, 2017


À ce sujet, la rédaction des Observateurs de France 24 a contacté le docteur Alfred Bernard, toxicologue à l’université de Louvain en Belgique. Ce dernier a été alerté en mai par la presse belge après qu’un consommateur belge a suspecté d’avoir trouvé du riz en plastique. Le toxicologue a accepté pour France 24 de reproduire les tests qu’il a mené sur un riz "haute qualité" de la marque "Uncle Ben’s". Il en conclut, vidéo ci-dessous à l’appui :

Du riz d’excellente qualité non cuit, chauffé au-dessus d’une flamme, brûle comme décrit sur la vidéo. J’ai même pu obtenir de plus belles flammes. Un autre indice qui prouve qu’il ne s’agit pas de plastique : brûlez du plastique et sentez-le. Le riz brûlé n’a pas du tout la même odeur.




3. Le riz qui rebondit ?
Rien d’anormal !

Dans de nombreuses autres vidéos, des internautes tentent de montrer qu’un riz en plastique peut avoir les mêmes propriétés qu’une balle de tennis. Ils font des boules de riz et les lancent au sol. Et surprise, le riz rebondit.

Posted by Babreké Soumaré on Saturday, April 29, 2017

Pourtant, il n’y a là rien de surprenant selon le docteur Fallou Sarr, directeur de l’Institut technique alimentaire de Dakar.

Nous avons fait des analyses, au niveau de notre Institut sur des "riz douteux" au Sénégal. Nous avons identifié que ce riz désigné comme "plastique" est en fait du vieux riz, qui a plus de deux ans. D’autres tests ont formellement identifié qu’il n’y avait pas la moindre trace de plastique dans ce riz.

Alors pourquoi cela rebondit ? En fait, l’amidon a deux composants : l’amylose, qui donne la dureté du riz, et l’amylopectice qui donne l’aspect collant. Au-delà de deux ans, l’amylose diminue et l’amylopectine augmente. Et lorsqu’on chauffe ce riz, cela donne un produit très collant, qui, lorsqu’il sèche, est très condensé. Donc pas surprenant que l’on puisse le jeter par terre et qu’il rebondisse.


Si vous voulez en savoir plus sur les origines de la rumeur du riz plastique, et comprendre pourquoi elle est si populaire sur les réseaux sociaux en Afrique, venez lire la deuxième partie de notre enquête :

ENQUETE - "Le riz en plastique" (partie 2) : comment l’intox a berné l’Afrique
Article écrit en collaboration avec
Alexandre Capron

Alexandre Capron , Journaliste francophone