Deux villes du sud de l’Iran ont été touchés par une forte tempête dimanche dernier, qui a causé un raz-de-marée impressionnant. Des vidéastes amateur ont capturé des images montrant des véhicules emportés par les flots ou des personnes échappant de peu au déchaînement de la nature.

Le 19 mars était le dernier jour de l'année du calendrier persan, annonçant les célébrations de Norouz. Et avant la nouvelle année, les habitants des villes portuaires de Dayyer et Asaloyeh, soit un total d’environ 60 000 personnes, ont dû faire face à une dernière épreuve, comme le montre cette compilation de vidéos amateur :


Selon le chef du département Risques de la province de Bouchehr, où se trouvent ces deux villes, la tempête a été déclenchée par la formation d’une source de chaleur anormale au niveau de la mer. Les tempêtes se forment par la rencontre de masse d’air froid et d’air marin plus chaud.

Le dernier bilan fait état de deux morts, un homme et un jeune garçon de 8 ans, ainsi qu’une vingtaine de blessés. Près de 300 bateaux ont été endommagés, ainsi que de nombreux bâtiments publics, et des arbres ont été déracinés.

La Croix-Rouge iranienne a hébergé près d’une centaine de personnes dans des abris avant de laisser les habitants rentrer chez eux à partir de mercredi.