Une vidéo montrant un homme frapper deux infirmières dans un hôpital a été relayée plusieurs milliers de fois ces derniers jours sur les réseaux proches de l’extrême droite française, qui y voient un exemple de "racisme anti-blanc". Sauf que les images ont en fait été tournées en Russie le mois dernier.

Sur les images, tournées par une caméra de vidéosurveillance, un homme dans les couloirs de l’hôpital de Novgorod, dans le nord-ouest de la Russie, frappe de plusieurs coups de poing deux infirmières. Selon la presse locale, l’homme de 38 ans était sous l’emprise de l’alcool. Il avait été emmené à l’hôpital le 23 février dernier pour des blessures au visage et a été arrêté à la suite de cette agression.

ont les soigne et ils en sont reconnaissant , la preuve ....

Posted by Sos Racisme- anti-blanc on Saturday, March 18, 2017
Cette page Facebook, qui compte plus de 20 000 abonnés, partage régulièrement les interventions du Front national à la télévision et des vidéos ouvertement hostiles aux étrangers, à l'immigration et à l'islam. 

Sur les réseaux sociaux, plusieurs comptes influents des cercles proches de l’extrême droite française ont partagé cette vidéo en la présentant, plus ou moins implicitement, comme une séquence se déroulant en France. Dans chaque publication, il est sous-entendu que l’agresseur est un migrant ou un étranger. Et les infirmières sont présentées comme des victimes de "racisme anti-blancs".

Le compte Twitter qui a relayé cette vidéo partage régulièrement des messages de soutien à Marine Le Pen et semble particulièrement hostile aux candidatures d'Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon.

La langue russe facilement reconnaissable

Or, de nombreux internautes sont rapidement intervenus dans les commentaires pour signaler qu’il était facile de reconnaitre la langue russe en fond sonore. Reste que les images, détachées de leur contexte original et mal légendées, ont été partagées près de 130 000 fois sur Facebook, et vues au moins 7,7 millions de fois.

Pour les internautes qui relaient cette vidéo, l’objectif est politique. En partageant ces images choquantes, ils veulent critiquer le système d’aides sociales auquel ont droit les étrangers résidant en France. Ils ne mentionnent jamais explicitement la France dans leurs publications mais évoquent l’hôpital public et la Couverture maladie universelle (CMU), une aide spécifique à la France dont peuvent bénéficier certains migrants.

"J'Œuvre au Rassemblement des #Patriotes pour une #France retrouvée", explique cet internaute dans sa biographie sur Twitter. Il partage quotidiennement des messages hostiles à l'immigration et à l'islam.

Un compte s’insurge notamment contre le fait que les étrangers ont droit au remboursement de leurs soins de santé via la CMU. Aujourd’hui, elle a été remplacée par la PUMa (Protection universelle maladie). Ce dispositif de l’Assurance maladie permet aux personnes percevant peu ou pas de revenus d’être soignées gratuitement, sans avancer de frais médicaux.