Observateurs

Les images utilisées pour désinformer et tromper les internautes peuvent parfois venir de très loin. Deux cas récents en images circulant sur Facebook au sein de groupes francophones montrent comment des photos prises en Asie peuvent servir à manipuler un discours.

Ces deux exemples ont été mis au jour à travers la plateforme Crosscheck, une initiative commune à des dizaines de rédactions pour lutter contre les fausses informations. Elles montrent comment deux manipulations, la première très basique, la seconde plus complexe, peuvent semer le doute sur Facebook. Les Observateurs vous expliquent comment vérifier en quelques clics ces images.

Un policier français blessé par un pavé ?

Une photo montrant un policier gravement blessé par un pavé a été mise en ligne sur Facebook le 20 février 2016. L’auteur laisse entendre que le policier est français, et fait le lien entre cet événement, et la situation autour de l’affaire Théo, jeune homme agressé par des policiers en février dernier. La photo a été relayée plus de 6000 fois.



Plusieurs indices très simples pouvaient pourtant permettre de ne pas tomber dans le piège. D’abord l’insigne sur le bras du policier laisse entrevoir un drapeau qui ressemble plus à celui de la Thaïlande qu’à celui de la France.



Une recherche inversée sur Google image permet de voir que le cliché a été pris par un photographe de l’agence Reuters couvrant une manifestation antigouvernementale en Thaïlande.



Ce n’est pas la première fois que ce cliché refait surface : fréquemment associé à tort aux protestations contre la Loi travail, il a également été tweeté par le conseiller régional et trésorier du Front national, Wallerand de Saint-Just, en avril 2016 comme l'avait noté Europe 1.



Une affaire de pédophilie en France… illustrée avec une photo prise en Indonésie.


La page Facebook “On aime la France sans islam” (la page a depuis été rebaptisée "On aime la France" avec une photo de Marine Le Pen) a partagé un article sur une affaire de pédophilie en France. L’article de France 3 Régions est illustré par une photo avec un homme barbu, et une jeune fille voilée, visiblement très jeune.



L’affaire, bien réelle, a eu lieu à Sin-le-Noble, dans le Nord, mais la photo n’a rien à voir avec les faits. Premier indice : en cliquant sur la publication, on peut voir que l’article original présente une photo qui n’a rien à voir avec celle partagée sur Facebook.

Capture d'écran de l'article publié par France 3 le 3 mars. La photo utilisée en une de l'article n'a rien à voir avec celle qui apparaît sur Facebook.

L’utilisation de l’outil TinEye permet de retrouver la plus ancienne occurrence de la photo renvoyant à des articles écrit en indonésien. L’utilisation d’un outil de traduction comme Google translate permet de comprendre que cet homme s’appelle Syech Puji, et qu’il est le directeur d’un pensionnat à Java. Cet homme avait fait scandale en se mariant en 2008 avec une fillette de 11 ans.

La plus ancienne occurence identifiée par l'outil TinEye remonte à un article publié en 2009. Ce dernier, rédigé en indonésien, remet en contexte un événement qui a eu lieu un an plus tôt.

Par ailleurs, cette image est ressortie à plusieurs reprises sur des sites anti-islam pour illustrer des sujets allant de la "légalisation de la pédophilie en Arabie saoudite" ou des sujets sur les mariages forcés au Moyen-Orient.

La photo est donc très trompeuse : elle indique que l’affaire aurait quelque chose à voir avec la religion, ou l’origine de la personne incriminée, alors que l’article de France 3 ne précise à aucun moment l’origine de la victime et de son beau-père.



Ces deux cas, plutôt simples, mais pourtant largement relayés, appellent à la vigilance. Si vous aussi vous avez repéré des contenus douteux, vous pouvez les signaler à Crosscheck, dont est partenaire les Observateurs de France 24, en cliquant sur la bannière ci-dessous.



Si vous voulez en savoir plus sur la vérification des images, n’hésitez pas à consulter nos guides ci-dessous.
>> Guide de vérification des images
>> Comment vérifier une vidéo sur internet ?


Article écrit en collaboration avec
Alexandre Capron

Alexandre Capron ,Journaliste francophone