Observateurs
Yacoub Shaheen a remporté, samedi 25 février, la finale d’"Arab Idol", version arabe de l'émission "La Nouvelle Star". Sa victoire retransmise en direct à Bethléem, en Cisjordanie, a été célébrée dans l’ensemble des Territoires palestiniens, avec des drapeaux aux couleurs de la Palestine et l’espoir d’une indépendance prochaine.

Yacoub Shaheen, un Palestinien de 23 ans, originaire de Bethléem, est le deuxième Palestinien à remporter la finale de l’émission de divertissement la plus populaire du monde arabe. Après le lauréat de 2013, Mohammed Assaf, palestinien originaire de Gaza et aujourd’hui ambassadeur culturel de la Palestine, Yacoub Shaheen a, à l’instar de son prédécesseur, souhaité la naissance d’un État palestinien. Il l’a, à nouveau, exprimé à la fin de l’émission samedi soir. "Oh mon peuple annonce l'État de Palestine et arbore les drapeaux "a-t-il chanté.

Annonce des résultats d'Arab Idol. A 11:30, Yacoub Shaheed chante la naissance d'un Etat palestinien.

Abou Yacoub, le père du chanteur, a suivi la prestation de son fils diffusée depuis Beyrouth et retransmise sur un écran en direct sur la place principale de Bethléem.

Célébrations à Bethléem suite à la victoire de Yacoub Shaheed. Vidéo filmée par Vera Sajrawi

Nous étions des milliers réunis ce soir-là place Manger à Bethléem, juste à côté de l’église de la Nativité. C’était très émouvant pour moi de voir mon fils en finale. Je n’imaginais pas qu’il irait aussi loin et remporterait un tel succès. Je suis très fier de lui. Nous avons célébré sa victoire jusqu’à 4 h du matin. Il soufflait un air d’indépendance. L’ambiance n’était pas seulement à la fête à Bethléem, mais aussi à Ramallah, à Naplouse, à Jérusalem, à Gaza... Quelle émotion pour nous, Palestiniens ! Je me réjouis aussi qu’il ait fait la joie et la fierté de Syriaques (chrétiens arabes – NDLR) en Irak, en Jordanie ou encore aux États-Unis. Je lui souhaite tout le succès qu’il mérite.


Yacoub Shaheed chantant en araméen-syriaque, une langue surtout utilisée pour célébrer les messes.

La prestation la plus populaire de Yacoub Shaheed pendant l'émission "Arab Idol"

Sur les réseaux sociaux, ils étaient nombreux à se réjouir de la victoire de Yacoub Shaheen et à souligner le symbole politique qu'il représente.


Félicitations Yacoub Shaheed, tu as rappelé à certains Arabes l'existence de la Palestine, d'une ville qui s'appelle Bethléem et à un peuple arraché à sa terre de fêter dans l'euphorie ta victoire (traduction du tweet)

Sur la scène, le Cisjordanien (Yacoub Shaheed), le Gazaoui (Mohammed Assaf) et le Palestinien de 1948 (Amir Dandan) forment ensemble la carte de la Palestine historique (traduction du tweet)


Bashar, palestinien, qui vit à Paris, reconnaît l’immense talent Yacoub Shaheen.

C’était une saison particulièrement forte d’'Arab Idol'. Deux des finalistes étaient palestiniens, Yacoub Shaheen, palestinien de Cisjordanie et Amir Dandan, un palestinien de 1948 (Palestiniens d’Israël, dénommés officiellement "citoyens arabes d’Israël"). À Majd Al-Kurum, au nord de la Galilée, en Israël, ville d’origine d’Amir Dandan, les habitants ont sorti des drapeaux palestiniens en soutien à leur candidat favori. Avec Mohammed Assaf, vainqueur de la deuxième saison d’'Arab Idol', originaire de Gaza, ils forment à eux trois le rêve de l’unité de la nation palestinienne.

Tous les Palestiniens se sont réjouis de la victoire de Yacoub Shaheen. Il a une voix magnifique et il m’a époustouflé par sa capacité à chanter des poèmes de la période de jahaliyya ("ignorance" en arabe, période antéislamique, caractérisée par le polythéisme en Arabie). Il a chanté à la perfection un poème de Imra' Al-Qais, un poète arabe du VIe siècle considéré comme le père de la poésie arabe. Il est le premier à avoir décrit le corps d’une femme dans une langue stupéfiante de beauté.


Yacoub Shaheed remercie le peuple palestinien et lui dédie sa victoire.



Article écrit en collaboration avec
Dorothée Myriam kellou

Dorothée Myriam kellou , journaliste rédacteur arabophone