Observateurs

"Trois policiers tabassés à Bobigny". L’information est frappante, et la photo marquante. Publiée lundi 13 février au lendemain de manifestations sous haute tension à Bobigny suite à l’affaire Théo et relayée par une page Facebook pro-Vladimir Poutine, la publication crée la confusion entre les faits récents, une information ancienne, et une photo prise au Maroc. Explications.


Depuis le 13 février, un article intitulé "Bobigny : trois policiers battus" avec une photo d’un homme en sang circule. Le post a notamment  acquis une très forte popularité grâce à une page Facebook "Vladimir Poutine – Fan Club" où il a été partagé plus de 8 000 fois.

La publication, toujours en ligne, est visible ici.

La page Facebook relaie un article d’un blog baptisé "Echelle de Jacob" expliquant que "Trois policiers ont été roués de coups après avoir tenté de procéder, vendredi soir, à des contrôles d'identité dans un hall d'immeuble à Bobigny, où une dizaine de jeunes ont été interpellés".

Elément important : la publication est faite au lendemain d’altercations à Bobigny entre forces de l’ordre et manifestants demandant justice pour Théo, jeune homme de 22 ans gravement blessé le 9 février lors de son interpellation par une équipe de police à Aulnay-sous-Bois.

Pourquoi cette information n’a rien à voir avec les récentes émeutes

Le blog à l’origine de l’article publie tout en bas un lien vers la source de son article. Il s’agit en fait d’un copier-coller d’un article du Parisien datant du … 7 janvier 2017. Ce jour-là, trois policiers avaient bien été blessés à Bobigny lors d’un contrôle dans une cage d’escalier selon le journal francilien.

Cependant, l’article de blog ne précise à aucun moment que l’information est ancienne en publiant la date exacte, et laisse planer le doute en indiquant que l’événement a eu lieu "vendredi ", soit au lendemain de l’affaire Théo le jeudi 9 février. D'ailleurs, au soir des violences à Bobigny le 11 février, aucun policier n'avait été blessé. Le seul policier blessé l'avait été lors de manifestations à Mantes-la-Jolie comme le précise cet article.

Même procédé sur la page " Vladimir Poutine – Fan Club" : seulement le début de l’article, sans aucune précision de date ou de contexte. D’ailleurs, de nombreux internautes ont posté des messages indignés, et la publication a reçu un peu plus de 500 commentaires.



L’article a d’ailleurs également été copié-collé sur un site ivoirien. En tout, la publication a reçu plus de 80 000 interactions (partages, likes, commentaires) sur Facebook.


Une photo prise… au Maroc

La publication ne serait rien sans une bonne photo marquante : ici, un policier ensanglanté à terre. Sauf que la photo n’a pas été prise en France, mais au Maroc, le 9 juillet 2015. Ce jour-là, un policier marocain, Rachid Chakhtouna, avait été écrasé par un véhicule à Tanger, et était mort peu après de ses blessures.  On retrouve cette photo dans cet article du Tangiers Times en arabe.

La photo apparaît sur cet article du TangiersTimes avec d'autres photos.

Le blog "Echelle de Jacob" pourrait plaider la bonne foi, car il a effectivement indiqué sous l’image "photo illustrative ". Sauf que cette mention n’apparait pas dans les posts Facebook relayé par les internautes, laissant là aussi planer le doute sur l’association entre le texte et la photo.

À gauche, le post de blog précise "Photo d'illustration" (dans l'encadré rouge). Mais à droite, un internaute a partagé la publication. À aucun moment, la mention "photo d'illustration" n'est mise en avant.

Cette publication est un modèle du genre : une photo choc, une information ancienne et une confusion avec des événements réels. Pourtant, la publication a généré plus de 80 000 interactions (partages, commentaires, likes). Certains l'ont relayée dans un but volontaire de désinformation, d’autres par simple indignation, sans avoir vérifié les faits.

De simples réflexes suffisent pourtant à ne pas se laisser berner, comme par exemple vérifier la date de publication de l’article originel ou la provenance de la photo. N’hésitez pas à consulter notre guide de vérification des images.

Article écrit en collaboration avec
Alexandre Capron

Alexandre Capron ,Journaliste francophone

Intox /  France /  Maroc