À travers le monde, des individus, des associations ou encore des petites entreprises s’engagent pour protéger l’environnement, développer l’économie locale et aider leur communauté. Retour sur cinq projets développés en Afrique, en Amérique latine et en Asie, mis en avant dans notre rubrique "Les Observateurs s’engagent" en 2016.

La rédaction des Observateurs de France 24 a lancé la rubrique "Les Observateurs s’engagent" cette année, afin de valoriser les initiatives locales ayant un impact positif au niveau environnemental, économique et/ou sociétal.

>> LIRE SUR LES OBSERVATEURS : "Les Observateurs s’engagent", c’est quoi et comment participer ?



ENVIRONNEMENT – Indonésie : des drones pour protéger la forêt de l’île de Bornéo

Ces dernières décennies, de nombreuses entreprises ont investi la forêt tropicale de Bornéo, véritable paradis de la biodiversité, pour exploiter ses richesses. Résultat : 30 % de la surface forestière de l’île a disparu depuis 1973.

Afin de surveiller les activités de ces entreprises, plusieurs militants, appuyés par des chercheurs de l’Institut Swandiri, une organisation locale défendant l’environnement, ont mis en place différentes méthodes depuis 2013. L’une d’entre elles consiste à utiliser des drones – qu’ils fabriquent eux-mêmes – pour photographier et filmer la forêt, afin de surveiller son évolution et la cartographier.

La forêt de Bornéo vue du ciel.

Et ça paye : il y a deux ans, ce travail a permis de prouver qu’une entreprise minière avait exploité la forêt en dehors de son périmètre. Par conséquent, elle a perdu son permis.

Ce projet a pris de l’ampleur progressivement : désormais, de nombreuses communautés locales y participent et une centaine de drones survolent quotidiennement la forêt.

>> RELIRE SUR LES OBSERVATEURS : Drones, vidéos, cartes : sur l’île de Bornéo des citoyens au secours de leur forêt



SOCIÉTÉ – Cameroun : une application pour lutter contre la mortalité maternelle

Nombre de Camerounaises meurent durant leur grossesse ou après avoir accouché, faute de suivi médical. En 2011, une enquête a ainsi recensé 782 décès chez les femmes pour 10 000 naissances dans le pays.

Pour éviter ces drames, un jeune ingénieur camerounais a créé avec l’aide d’un médecin l’application "GiftedMom" ("Maman douée" en français), destinée aux femmes enceintes et aux jeunes mamans, pour qu’elles puissent bénéficier d’un suivi prénatal et postnatal gratuit.

Pour s’inscrire, les femmes envoient un simple SMS, en indiquant depuis combien de temps elles sont enceintes. En retour, elles reçoivent des messages leur indiquant à quel moment consulter un médecin au cours de leur grossesse, la liste des vaccins recommandés pour les bébés ou encore des conseils pour allaiter. Par ailleurs, elles peuvent envoyer leurs questions à des médecins par SMS.


Environ 10 000 femmes utilisent déjà cette application et des partenariats ont été noués avec des centres de santé situés dans les zones reculées, afin de continuer à la faire connaître.

>> RELIRE SUR LES OBSERVATEURS : Au Cameroun, une application lutte contre la surmortalité des femmes enceintes



ENVIRONNEMENT – Bangladesh : un climatiseur 100 % écolo et gratuit

Le thermomètre dépasse régulièrement les 30°C au Bangladesh. Problème : dans les zones rurales, environ 70 % des habitants vivent dans des maisons en tôle, à l’intérieur desquelles la chaleur est encore plus insoutenable.

Pour soulager les habitants, le Grey Group – une agence de publicité dont le siège est basé à New-York – a développé un climatiseur extrêmement simple, baptisé "Eco-cooler".

Pour le fabriquer, il suffit de couper des bouteilles de plastique en deux, puis de les placer sur une planche, dans des trous percés au préalable, en mettant tous les goulots du même côté. Ensuite, il faut insérer la planche dans l’encadrement d’une fenêtre, en plaçant les goulots à l’intérieur de la maison. La pression de l’air change quand il entre dans les bouteilles, ce qui le refroidit.

Les différentes étapes de fabrication du climatiseur "Eco-cooler" 

Ce climatiseur fonctionne donc sans électricité et permet de faire baisser immédiatement la température de 5°C. Depuis février, plus de 25 000 foyers ont été équipés gratuitement dans les campagnes bangladaises, où les habitants ont appris à le fabriquer eux-mêmes.

>> RELIRE SUR LES OBSERVATEURS : Comment fabriquer un climatiseur écolo avec des bouteilles en plastique ?



SOCIÉTÉ / ENVIRONNEMENT – Colombie : des logements en plastique recyclé pour les victimes du conflit armé

De nombreuses familles n’ont pas de logement ou sont mal logées en Colombie, notamment dans les zones rurales, où beaucoup d’habitants ont été forcés de quitter leurs maisons en raison du conflit armé qui a ravagé le pays durant plus d’un demi-siècle. Par ailleurs, des centaines de tonnes de plastique sont jetées quotidiennement sur place, sans être recyclées.

L’entreprise locale "Conceptos Plasticos" a donc décidé de faire d’une pierre deux coups. Depuis deux ans, elle recycle du plastique pour le transformer en briques, qui sont ensuite utilisées pour construire des logements. Une demi-journée de formation suffit pour que les gens soient capables de fabriquer une maison eux-mêmes, qui peut être construite en cinq jours, puis démontée en trois jours.

Vidéo envoyée par Oscar Mendez de l'entreprise "Conceptos Plasticos".

Depuis 2014, l’entreprise a construit plus de 1 400 m2 de logements, notamment dans des zones où vivent des personnes déplacées en raison du conflit armé.

>> RELIRE SUR LES OBSERVATEURS : Une entreprise colombienne fabrique des logements en plastique recyclé



ÉCONOMIE / ENVIRONNEMENT – Burundi : une vingtaine d’emplois créés grâce au recyclage

Des habitants du quartier de Kinama, au nord-ouest de Bujumbura, la capitale burundaise, ont créé une petite entreprise en 2013, baptisée "Tugwanye umwavu mu gusukura aho tubaye" ("Luttons contre les déchets en rendant propre notre chez-nous"). L’objectif : trier les nombreux déchets de la ville, les utiliser pour produire du compost et du charbon écologique, revendus ensuite à bas prix dans le quartier.

Vidéo d'Armel Gilbert Bukeyeneza.

Le travail de cette entreprise peut paraître simple, mais il est précurseur à Bujumbura, où l’écologie est loin d’être une priorité, d’autant plus que le pays traverse une grave crise politique depuis avril 2015. Par ailleurs, ce travail a permis de créer une vingtaine d’emplois à temps plein.

>> RELIRE SUR LES OBSERVATEURS : Au Burundi, malgré la crise, le recyclage à tout prix pour faire vivre un quartier






Si vous souhaitez également nous parler de votre projet, contactez-nous par email (obsengages@france24.com) ou via notre page Facebook.