Récupérer des sacs plastiques et les réutiliser pour fabriquer des matelas destinés aux sans-abris : c’est ce que font des retraitées vivant à Union City, une petite ville située dans l’État du Tennessee, dans l’est des États-Unis. L’intérêt de cette démarche : aider les plus pauvres, tout en faisant un geste pour l’environnement.

Les "Bag Ladies", comme on les surnomme, ont commencé à confectionner ces matelas en janvier 2015, dans les locaux de la Second Baptist Church, une église évangélique d’Union City.

Elles se sont lancées dans ce projet après avoir reçu la visite de Randy Pool, un homme travaillant au sein du Mississippi River Ministry, une organisation rassemblant plusieurs églises évangéliques baptistes locales et réalisant des actions caritatives. "Ce sont des femmes appartenant à diverses organisations baptistes dans le pays qui ont commencé à fabriquer des matelas à partir de sacs plastiques, même si je ne sais pas exactement qui a eu cette idée à la base", raconte-t-il. "Je trouvais que c’était une bonne idée, donc j’en ai parlé aux personnes fréquentant les églises baptistes dans ma zone, notamment à Union City", ajoute-t-il.

Les matelas fabriqués par les "Bag Ladies" de Union City. Photo : Second Baptist Church - Union City Official.

"Nous avons déjà recyclé plus 100 000 sacs et fabriqué 165 matelas"

Patty Arnold, une grand-mère de 74 ans, est l’une de ces "Bag Ladies". Leur surnom est un jeu de mot, puisque l'expression "Bag Lady" fait généralement référence à une femme vivant dans la rue.

Quand Randy Pool est venu nous voir, il nous a dit qu’il y avait beaucoup de SDF le long du Mississippi et dans le centre-ville de Memphis [une ville située à 190 km au sud d’Union City, NDLR]. Il nous a alors expliqué comment fabriquer ces matelas, pour que nous puissions les aider.

Nous utilisons des sacs plastiques que nous récupérons dans les supermarchés, après avoir fait nos courses. Il y a aussi une épicerie qui nous en donne. Par ailleurs, nous avons placé un bac à l’intérieur de l’église, pour que les gens puissent y déposer des sacs.

Nous nous réunissons à l’église pour confectionner les matelas chaque jeudi matin. Dans notre groupe, il y a 25 à 30 femmes : presque toutes sont des retraitées fréquentant l’église. Mais il y a aussi des femmes qui n’en font pas partie, puisque tout le monde peut participer à la fabrication de ces sacs. D’ailleurs, nous sommes de plus en plus nombreuses dans le groupe.


Environ 25 à 30 femmes se réunissent une fois par semaine pour fabriquer ces matelas. Photo : Second Baptist Church - Union City Official.


 
"Nous utilisons la technique du crochet pour confectionner les matelas"

Voici comment nous procédons : nous découpons les sacs pour avoir des bandes, que nous nouons entre elles. Puis nous formons des boules avec ces bandes [ressemblant à des pelotes de laine, NDLR]. Ensuite, nous fabriquons les matelas en utilisant la technique du crochet. Lors de nos ateliers, chaque femme réalise une tâche différente, afin que nous soyons plus efficaces.


La première étape dans la fabrication des matelas consiste à découper les sacs plastiques en bandes. Photo : Second Baptist Church - Union City Official.


Toutes les étapes pour fabriquer un matelas à partir de sacs plastiques ont été expliquées par les "Bag Ladies" dans cette vidéo. Vidéo originale publiée sur le site Internet de l'église.

 
"Il faut 600 à 700 sacs plastiques pour fabriquer un matelas"

Il faut 600 à 700 sacs plastiques pour fabriquer un matelas de 90 x 180 cm. En tout, nous avons déjà recyclé plus 100 000 sacs et fabriqué 165 matelas.

Randy Pool passe régulièrement nous voir pour récupérer les matelas que nous fabriquons. Ensuite, il les donne à des organisations [religieuses ou non, selon lui, NDLR], qui les distribuent aux SDF, en particulier à Memphis. Nous ne les distribuons pas dans notre ville, car il n’y a pas vraiment de personnes vivant à la rue chez nous. À la mi-août, nous avons également envoyé des matelas aux personnes ayant été affectées par les inondations à Bâton-Rouge, en Louisiane. Ces matelas présentent surtout l’avantage de les protéger de l’humidité du sol.


Ce sans-abri, qui dort dans la rue à Memphis, l'une des principales villes de l'État du Tennessee, a reçu un matelas fabriqué à partir de sacs plastiques. Photo : Randy Pool.


Récemment, nous avons reçu énormément de messages provenant de l’ensemble des États-Unis, à la suite de la médiatisation de nos activités. Beaucoup de gens nous demandent s’ils peuvent nous envoyer des sacs plastiques, comment on fabrique les matelas…


En 2015, 9 123 personnes vivaient dans la rue dans l’État du Tennessee, peuplé d'environ 6,5 millions de personnes, selon les estimations publiées dans un rapport adressé au Congrès par le Département du Logement et du Développement urbain des États-Unis.


Photo : Randy Pool.


Article écrit en collaboration avec
Chloé Lauvergnier

Chloé Lauvergnier , Journaliste francophone