Un policier a récemment été pris en flagrant délit de bavure à Treichville, une commune d’Abidjan. Sur une vidéo amateur, on le voit tirer à bout portant sur un homme suspecté d’être un bandit, sous les hourras de la foule. Témoin de la scène, notre Observateur estime que le policier a voulu faire du zèle auprès des habitants du quartier.

ATTENTION, LES IMAGES QUI SUIVENT PEUVENT CHOQUER

La vidéo a été publiée pour la première fois le 14 juillet sur Facebook. Elle est extrêmement choquante et nous ne la publions pas dans cet article.

Elle commence en montrant un attroupement confus autour d’un policier qui pose son pied sur un homme à terre. L’homme, accusé d’être un voleur, vient d’être appréhendé par un policier.

Le policier est d'abord entouré par la foule alors qu'il a son pied sur le dos du voleur appréhendé.

Le policier demande ensuite à la foule de se disperser, sort son arme, puis tire une première balle à bout portant sur l’homme à terre, qui commence à saigner. Ce dernier tente de s’enfuir, mais est retenu par le policier qui le frappe à plusieurs reprises sur la tête avec son pistolet.

Le policier donne plusieurs coups de pistolet sur la tête du voleur qui saigne.

Le policier lui donne ensuite des coups de botte sur la tête, et laisse même des habitants du quartier lancer un petit fourneau sur le visage de l’homme.

Un homme dans la foule jette un fourneau sur le visage du voleur, pendant que le policier le laisse faire.

L’horreur continue : le policier tient en joue l’homme toujours à terre, et tire à trois reprises dans sa direction, sans que celui-ci semble être touché. La quatrième balle, toujours tirée à bout portant, atteint cependant l’homme. Son corps, bientôt immobile, gît sur le bitume.

Le policier assène plusieurs coups de pieds dans la tête du voleur juste avant de lui tirer dessus.

Un de nos Observateurs a pu se rendre sur les lieux où la scène s’est déroulée. Il s’agit de l’Avenue 5 à Treichville, au sud d’Abidjan, juste devant une bijouterie nommée "Le Talent". Cette boutique est visible dans la vidéo, et un de nos Observateurs nous a fait parvenir une photo prise ce matin de cette boutique.
Un de nos Observateur nous a fait parvenir ce matin la photo à droite de l'image. On y reconnaît la boutique visible dans la vidéo à gauche, devant laquelle l'homme a été abattu.

France 24 n’a pas pu cependant confirmer la date exacte de l’incident ni auprès du ministère de l’Intérieur, ni auprès de la gendarmerie de Treichville. Selon les témoins, la scène aurait eu lieu entre le 28 juin et le 5 juillet.

"J’ai eu le sentiment que le policier voulait se comporter comme un Rambo pour asseoir son autorité et faire plaisir à la population"

Marcus T. (pseudonyme) habite Treichville et a été témoin de la scène.

J’ai d’abord entendu des tirs alors que j’étais dans une avenue parallèle à l’avenue 5, où s'est déroulé la scène. Il s’agissait en fait d’un braquage qui avait eu lieu dans une avenue perpendiculaire. Deux personnes avaient tenté de braquer une femme dans sa voiture. L’un d’entre eux avait réussi à prendre la fuite, mais l’autre avait été appréhendé et mis à terre.

Le voleur n’était pas connu du quartier, et il avait été désarmé. Le policier tentait de calmer la situation, mais les gens autour de lui étaient très excités. Ils lui disaient "maintenant, il faut le tuer, faites votre travail monsieur le policier". Ce type de policier n’est armé que pour agir en cas de légitime défense… ils l’utilisent assez rarement. Le policier était assez nerveux. Certains ont essayé de lui dire " il ne vaut pas mieux attendre des renforts ?", et il a répondu "laissez ça, j’ai déjà prévenu [mes supérieurs]".


 
"Le policier a pu continuer tranquillement sa ronde après l'incident"

Puis, d’un coup, il a demandé à tout le monde de reculer et a tiré plusieurs fois. Autour de lui, les gens étaient hystériques. Ils disaient que le voleur était invincible, qu’il avait des gris-gris, et qu’il fallait le lyncher à mort, et poussaient le policier à en faire plus. Au bout du cinquième tir, l’homme n’a plus bougé. Quelques dizaines de minutes après, la police judiciaire est arrivée sur les lieux pour boucler la zone à la recherche de l’autre bandit qui s’était échappé. Le policier a pu continuer tranquillement sa ronde dans le quartier.
  
J’habite depuis près de 10 ans à Treichville et je n’avais jamais vu un policier être l’auteur d’une telle bavure. Je n’arrive pas à expliquer son comportement. J’ai eu le sentiment qu’il voulait se comporter comme un Rambo, pour asseoir son autorité dans le quartier, et faire plaisir à la population.
 
"Le policier a été arrêté et sera prochainement jugé" selon le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité

La police ivoirienne a indiqué dimanche que l’agent avait "été mis aux arrêts et qu’une instruction judiciaire a été ouverte afin de déterminer les circonstances exactes et les responsabilités dans cette affaire ". Contacté par France 24, Assane Coulibaly, administrateur de la plateforme "Police Secours" du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité ivoirien, explique :

Nous avons été alertés sur cette vidéo grâce à notre plate-forme de e-police "Police Secours" , et avons pu rapidement identifier le policier qui travaille dans le commissariat du 2e arrondissement d’Abidjan [en charge de la commune de Treichville, NDLR]. Il a été arrêté à 3 heures du matin dans la nuit de samedi à dimanche à son domicile à Yopougon. Il sera présenté prochainement devant la justice, très certainement radié de la police et condamné à une lourde peine de prison.
Article écrit en collaboration avec
Alexandre Capron

Alexandre Capron , Journaliste francophone