Un professeur ivoirien est devenu depuis lundi la coqueluche des réseaux sociaux : plusieurs photos le montrent en train de faire cours… tout en portant un bébé dans un pagne. Les images ont ému de nombreux internautes. Cet enseignant de Bouaké, au centre de la Côte d’Ivoire, surpris par le buzz, explique son geste.

En seulement trois photos, Honoré Kahi, professeur à l’université Alassane Ouattara de Bouaké est devenu célèbre sur Internet. On le voit dans une salle de classe porter un bébé dans son dos, dans un pagne, tout en continuant à faire cours. Dans les légendes, les internautes affirment que l’enfant est celui d’une des étudiants du cours, qu’il était en pleurs et que l’enseignant aurait fait cela pour le calmer.

Les trois photos ont été publiées sur la page Facebook Site de Rencontre des étudiants de l'Afrique.

"Je suis très surpris de l'engouement autour de ce geste !"

France 24 a pu contacter ce professeur. Honoré Kahi est informaticien de formation et donnait dimanche matin un cours de sensibilisation à l’entrepreneuriat à l’université de Bouaké.

C’est assez fréquent que des jeunes filles viennent avec leurs enfants en classe. Mais ce jour-là, le bébé de cette étudiante ne cessait de pleurer. Elle est sortie à trois reprises de la salle pour essayer de le calmer, en vain. Au bout d’une trentaine de minutes, je lui ai dit que c’était un cours très important pour son avenir et que pour moi, il fallait qu’elle soit bien concentrée. Je lui ai donc proposé mon aide.

J’ai donc attaché le bébé dans mon dos. Immédiatement, il s’est tu, bercé par les va-et-vient que je faisais pour continuer mon cours, et s’est même endormi ! J’ai pu continuer mon cours pendant une quarantaine de minutes sans aucun problème. Mon étudiante m’a dit qu’elle était très touchée par ce geste et qu’elle avait été très surprise car il y a généralement une certaine distance entre les étudiants et les professeurs.

Pour tout dire, je suis assez étonné de l’engouement autour de ce geste, car c’était vraiment spontané. Des étudiants ont pris des photos car ça les amusait : dans l’imaginaire collectif, on associe d’habitude ce type de porté du bébé à la "mama" africaine… C’est assez rare de voir un homme, qui plus est un enseignant faire ça. J’ai reçu des coups de fils de gens de France, de Côte d’Ivoire, du Mali qui me disent que l’image leur a fait du bien. Je crois que ce que fait un enseignant, pour créer du lien social avec ses étudiants, est aussi important que le contenu de ses cours.
 
Vous aussi vous avez été témoin d’histoire émouvante dont vous avez pris des photos ou des vidéos amateur ? N’hésitez pas à nous contacter à observateurs@france24.com !
Article écrit en collaboration avec
Alexandre Capron

Alexandre Capron , Journaliste francophone