Une femme au visage tuméfié et ensanglanté : la photo a été partagée des dizaines de milliers de fois pas les partisans de Donald Trump ces derniers jours et présentée comme celle d’une femme sauvagement agressée en raison de son soutien au candidat républicain à la présidentielle américaine. Problème, ce n’est pas du sang qui recouvre le visage de cette femme, mais du maquillage…


La photo a été postée sur Facebook par un internaute le 4 juin 2016, accompagnée de ce message : "C’est le résultat du fascisme en Amérique ... tout simplement parce qu'elle soutient Trump".


Le post a été depuis partagé près de 30 000 fois, en particulier par les supporters de Donald Trump. Certains d’entre eux ont même lié cette image aux violentes manifestations anti-Trump qui ont éclaté en marge du meeting du candidat républicain à San Jose (Californie) le 2 juin dernier.

Les partages de la photo de la femme ensanglantée se sont également envolés sur Twitter après sa publication sur le compte du site conservateur Conservative Nation le 6 juin.
"Voila ce qui est arrivé à une femme qui soutient Trump quand elle a croisé des libéraux 'pacifistes' et 'tolérants'."

Sceptique, des Twittos ont relevé des incohérences sur la photo. Notamment le fait que le maquillage de la femme soit resté intact malgré le sang qui lui recouvre le visage.

Si l’on effectue une recherche rapide sur Internet, en copiant-collant l’URL de l’image sur Google Images, on s’aperçoit effectivement qu’elle a été publiée sur plusieurs articles évoquant la série d’horreur parodique américaine "Ash vs Evil Dead".

"Mon Dieu, cela a été tellement difficile à vérifier".

Cette photo est en fait celle de l’actrice australienne Samara Weaving. Elle a été publiée il y a cinq mois par l’actrice elle-même. L’image montre donc une séance de maquillage avant le tournage d’une scène dans le cadre de cette série.


Cet usage malintentionné de la photo de Samara Weaving n’a pas été du goût de l’actrice.

"Je déteste ça"

Bruce Campbell, l’acteur principal de la série, a également fait part de sa désapprobation. “Vérifiez vos informations les gars”, s'est-il emporté dans un tweet mecredi 8 juin.

Ces derniers mois, des supporters de Donald Trump ont relayé de fausses photos à plusieurs reprises. Et certaines d’entre elles ont été partagées par le candidat lui-même. Le 4 juin dernier notamment, il n’avait pas hésité à retweeter une photo d’une famille d'Afro-américains présentée comme faisant partie de ses fans. Ce qui n’était pas du tout le cas, la famille ayant déclaré plus tard qu’elle ne soutenait pas Trump et que la photo avait été utilisée sans sa permission.

Donald Trump est en outre connu pour ses tweets à scandale. Il a multiplié les insultes non seulement contre ses adversaires politiques, mais contre les journalistes, les acteurs, et plus généralement tous ceux qui ne sont pas d’accord avec lui.