Observateurs
À gauche, une capture d'écran d'une vidéo montrant une photo projetée pendant la conférence de presse. À droite, la même photo, publiée sur Facebook en 2011.
 
Après avoir mené une opération antiterroriste à Menzel Nour, dans le gouvernorat de Monastir, le ministère de l’Intérieur tunisien a donné lundi une conférence de presse. L’occasion de présenter des "preuves" justifiant cette intervention très contestée par la population locale. Mais parmi ces preuves, les internautes ont retrouvé les photos d’un camp de scouts tunisiens datant de 2010.
 
Capture d'écran d'une vidéo montrant l'une des photos présentées lors de la conférence de presse.
 
 
Les photos ont été présentées comme des images "récentes" d’"un groupe œuvrant à l’embrigadement et au financement des départs de jeunes en Syrie". Le porte-parole du ministère a ajouté qu’un des hommes photographiés avait été arrêté. Répondant à la question d’une journaliste, il a précisé que les photos avaient été obtenues par les forces de sécurité tunisiennes. Mais des internautes ont rapidement retrouvé quatre de ces photos dans un album posté sur Facebook en 2011 et intitulé "Scouts de Menzel Nour ", une ville de la région.
 
Capture d'écran d'une vidéo montrant l'une des photos présentées lors de la conférence de presse.
 
 
Marwen Bélhaj Ammar, le jeune homme qui avait publié ces photos sur sa page en 2011 a donné sa réaction, accompagnée d'une photo de son groupe de scout, sur sa page Facebook mercredi :
 
"Cher peuple tunisien, les photos diffusées hier par le ministère de l’Intérieur comme étant des photos de terroristes ne sont que les photos des scouts de Menzel Nour en activités dans leur campement. Alors pitié, arrêtons avec les fausses accusations, arrêtons avec l’injustice et arrêtons de détruire la jeunesse."
 
Le chargé de communication des scouts tunisiens a par ailleurs confirmé que ces photos avaient été prises à Monastir dans un camp scout, précisant qu’il s’agissait d’un camp organisé en 2010. Il a ajouté qu’aucune des personnes interpellées à Menzel Nour n’avait fait partie des scouts tunisiens.
 
Au cours de l’opération antiterroriste menée par les forces de l’ordre tunisiennes la semaine dernière, onze personnes ont été arrêtées, et sept sont toujours en détention. En réaction, des heurts ont éclaté entre des habitants et la police. D’après nos contacts sur place, des habitants du village, principalement des salafistes et des membres de la famille des prisonniers, se sont à nouveau rassemblés ce mercredi devant le commissariat de la ville, armés de cocktails Molotov. Ils exigent la libération des personnes détenues.

"La diffusion de ces images controversées a jeté de l’huile sur le feu"

Notre Observateur Zied Hadj Ayed habite à quelques kilomètres de Menzel Nour.
 
Les personnes qui ont été arrêtées pendant l’opération policière sont des salafistes, cela est de notoriété publique ici. Ce qui est à prouver ce sont les accusations de la police qui affirme avoir trouvé des armes chez eux.
 
Après les altercations qui ont suivi cette opération, la conférence de presse était très attendue par les habitants de Menzel Nour qui voulaient des preuves et des détails sur les raisons de ces arrestations. Mais la diffusion de ces images controversées a jeté de l’huile sur le feu.
 
Les gens de Menzel Nour ont vécu cet incident comme une volonté explicite de stigmatiser leur ville qui est déjà bien souvent au cœur de l’actualité, notamment parce que certains endroits sont malfamés et que les faits divers y sont courants.