L'un de nos Observateurs à Abidjan nous a envoyé les photos d’une rencontre particulièrement inquiétante dans les rues d’Abidjan : un crocodile. Et, visiblement, ce n’est pas la première fois que cela arrive.
 
En mars déjà, l’agence de presse Xinhua rapportait qu’un crocodile s’était introduit dans une école de Marcory-Zone 4, au sud de la capitale économique du pays. Après avoir tenté de s'en prendre aux élèves, le reptile avait finalement regagné la lagune d’Ebrié, autour de laquelle la ville a été construite.
 
Des mesures d’urgence avaient été prises par les autorités pour recenser et capturer les crocodiles errants de la lagune Ebrié. Des numéros avaient été mis en place afin que ces animaux soient rapidement signalés. Mais visiblement, certains sont encore dans la nature.
 
 
Photos envoyées par notre Observateur.
 
À Yamoussoukro, la capitale ivoirienne située au centre du pays et entourée de lacs, des attaques de crocodiles ont fait cet hiver plusieurs morts au sein de la population tandis que des habitants ont à nouveau aperçu des bêtes ces dernières semaines.

"Dans mon quartier, les gens ne parlent plus que de cela"

Nasser Eddy est l'un de nos Observateurs à Abidjan.
 
Je l’ai aperçu dans la zone de Notre-Dame d’Afrique à Marcory-Zone 4 la semaine dernière. Ces derniers temps, avec la crue de la lagune provoquée par la saison des pluies, des crocodiles sont aperçus quasiment toutes les semaines. Les gens ne parlent plus que de cela. C’est très dangereux. La plupart du temps, ils se cachent dans les caniveaux, mais parfois, on en croise au beau milieu de la chaussée !
 
Carte de la zone de Marcory, encerclée par la lagune, à Abidjan.