Observateurs
"Ils nous ont fouettés et frappés, ils m'ont tiré par les cheveux", explique cet enfant de 12 ans. Capture d'écran de la vidéo de Mosireen.
 
Ils ont entre 12 et 17 ans et ont été victimes de torture par les forces de sécurité égyptiennes. Le site internet d'activistes égyptiens Mosireen a publié le 20 février une vidéo recueillant les témoignages de plusieurs enfants victimes de brutalité pendant leur arrestation et leur détention en prison.
 
La plupart d'entre eux explique avoir été frappés par des officiers avant d’être embarqués dans des bus pour la prison et racontent le traitement dont ils ont été victimes derrière les barreaux.

Zeid Taysin Mohammad Ahmad, 12 ans
Un officier a menacé de me couper la gorge avec une dague, il m’a dit que si je ne disais pas la vérité, il me couperait la tête et la jetterait dans la mer, et que personne ne saurait jamais rien."
 
Islam Khaled Eid, 17 ans
"Ils nous ont fait descendre du camion et ils ont commencé à nous frapper. Ils nous ont fait asseoir par terre et nous ont enlevé tous nos vêtements. On a attendu là pendant une heure, puis ils ont lancé des seaux d’eau sur nous […] On est resté là pendant quatre jours sans qu’ils nous donnent à manger."
 
 
De plus en plus d'enfants participent aux manifestations anti-gouvernement en Égypte. Selon des avocats, 400 enfants, âgés de 9 ans pour les plus jeunes, auraient été arrêtés par la police et injustement emprisonnés, principalement après les manifestations pour le deuxième anniversaire de la révolution égyptienne, le 25 janvier dernier.
 
Les ONG parlent d'un nouveau stade dans la violence en Égypte avec ces arrestations et brutalisations d'enfants.  Au début du mois de février, un père avait diffusé la photo de son enfant de 12 ans tué par un policier égyptien alors qu'il vendait des pommes de terre dans la rue.