Observateurs
 
Des dizaines de prisonniers nus entassés dans un hangar d’une prison tandis que des agents pénitenciers leurs tirent dessus avec des cartouches de gaz au poivre : c’est la vidéo qui enflamme actuellement le Net brésilien.
  
 
Enregistrée par la caméra de surveillance d’une prison de la ville de Joinville, dans l’État de Santa Catarina, la vidéo est datée du 18 janvier 2013. Les images ont d’abord été diffusées par le journal A Noticía, le 1er février, et elles ont rapidement fait le tour du Web brésilien. 
 
Regardez cette vidéo : des policers qui tabassent lâchement des prisonniers à Joinville [...] C'est le pire du Brésil, une honte.
 
Noticía do Dia rapporte qu’un magistrat, le juge João Marcos Buch, s’est rendu samedi 2 février dans la prison après avoir vu ces images. Se disant choqué, il a réclamé le renvoi des agents ayant commis cette bavure et demandé qu’ils soient poursuivis en justice pour acte de torture.
  
Le juge a en outre affirmé que la vidéo a été l’élément déclencheur d’une série d’attaques qui a visé plusieurs bus à Joinville dans la nuit du 1er au 2 février. Les médias, qui n'ont pas fait état de victimes, indiquent que les assaillants ont laissé sur l’asphalte les "PGC" correspondant à "Catarinense premier groupe", une organisation accusée d’être impliquée dans le trafic de drogue au Brésil. Le "PGC" a déjà lancé des attaques similaires lorsque certains de ses membres ont subi des maltraitances en prison.