Observateurs
À gauche, le singe lors de la conférence de presse du 31 janvier, à droite le singe à son départ dans l'espace.
 
Le 28 janvier, l’Iran déclenchait une polémique en envoyant un singe dans l’espace. Ce geste a été interprété par la communauté internationale comme une façon pour Téhéran de montrer que les sanctions n’ont aucun effet sur ses progrès scientifiques alors que les pays occidentaux tentent d’empêcher le développement du programme nucléaire iranien.   
 
Le jour du départ.
 
Mais sur le Web, cette réussite affichée à grands renforts de photos officielles a soulevé une autre polémique. Alors que les autorités insistaient sur le fait que le singe était revenu vivant sur Terre après être monté à 120 kilomètres d’altitude, des internautes s’interrogent sur l’état de santé du petit animal. Certains ont en effet noté une importante différence physique entre les photos du macaque à bord de la fusée et celle de l’animal trois jours plus tard, lors de la conférence de presse : une tâche rouge au dessus de l’œil droit a disparu.
 
Le jour de la conférence de presse.
 
Autre fait troublant, les photos du départ de la fusée ont été largement diffusées par les agences officielles iraniennes mais aucune photo de l’arrivée n’a pour l’heure été publiée. Le singe spationaute serait-il plus mal en point que ce que veulent bien dire les autorités ? Les internautes remettent en tout cas déjà en cause la performance spatiale iranienne.
 
Billet réalisé avec la collaboration d'Omid Habibinia.